Accueil > 1. Quelle stratégie d'entreprise avec Internet > Ma stratégie d'entreprise

Le cadeau COVID19 pour les entrepreneurs : B2B et B2C, les opportunités du chaos #542

Publié le 22 avril 2020

Deviens l’entrepreneur égoïste et opportuniste qui prend la crise comme une opportunité business géante. 2,6 milliards de personnes sont confinées, bloquées à la maison. Autant d’entreprises à l’agonie. Invitation à prendre du recul et à trouver des solutions pour redresser son entreprise, sortir gagnant du tsunami : Agis ou meurs.

Fais-tu parti de ceux qui ont un canot de sauvetage, comme à bord du Titanic en 1912 ?
Dans cet article, je te propose 7 axes pour te créer un mindset créatif et résistant.

Et je t’offre 6 actions concrètes pour instantanément sortir gagnant de cette secousse économique.

Je suis bien conscient que le titre est irritant.
Évidemment, je ne souhaite du mal à personne.
Toutes les crises, de n’importe quelle taille ou d’importance, nous rappellent à l’ordre. Elles sont le miroir nos failles.
Ces failles sont source d’opportunités. Celles dont on va parler aujourd’hui.

Oui, tu es peut-être dans une urgence financière.
Oui, peut-être que tout ton business risque de tomber.
Peut-être même que ton crédit immobilier personnel est en danger.
C’est énormément de stress.

Même si tu dois passer par la case FAILLITE ou si tu dois réinventer ton business, cette crise est une chance pour toi.
Aujourd’hui, je te partage les opportunités qui résident dans cette transformation mondiale forcée, pour les autoentrepreneurs, TPE, PME…. En B2B comme en B2C.
En cas de situation difficile, faisons un tour sur les 7 questions fondamentales qui transforment un mindset en train de couler en un mindset perspicace, résigné et créatif.


Constat :
Première secousse : Le coronavirus… puis un 2nd coup : la secousse économique…
Le plus est à venir, entre juillet et décembre 2020.

C’est vrai, une claque ce n’est déjà pas agréable 🥴.
Alors quand tu en prends 2, ça sonne 🥵 !

L’univers nous taquine : “Wake up dude, life it’s now !”

Quels sont tes questionnements à ce jour ?

…J’ai perdu mon business, plus de cash, et certainement à la rue dans 2 mois : je deviens quoi ?
…Si nous passons par + de 2 mois de confinement, je perds TOUT. Je deviens quoi après ?
…Mon business est à l’arrêt total, comment sauver mon activité en péril ?
…Comment va évoluer la situation : 1, 2, 3 mois de confinement ?
…Comment je réorganise mon business ?
…Quel business opportuniste lancer pendant cette crise ?
…Comment se préparer au redémarrage ?

Ce qui est peut-être rassurant… tu n’es pas le seul dans cette situation !
2,6 milliards d’êtres humains confinés, des millions entreprises qui doivent toutes et tous se réinventer. Les plus résistants, créatifs et solidaires seront les vainqueurs.

Je change ce que je fais pour changer mes résultats.

À ce jour, nous savons qu’il y aura un avant-pendant-après cet événement mondial.
Mais sans aucune idée de ce que ça va changer dans nos vies.
Ni au niveau business, politique, social.

J’imagine que ton entreprise est impactée, et que tes pertes financières et difficultés sont énormes.
J’ai envie de te dire : tout n’est pas perdu, tout reste à gagner réussir.

🍀 Guide 7 Secrets à Appliquer Immédiatement pour Sauver Mon Entreprise [à télécharger] : agis immédiatement avec ce plan d’action précision pour redynamiser ton entreprise.
Pour gérer ta trésorerie, Relancer et rassurer tes clients, Générer des ventes même si tu te sens complètement dépassé.
👉Télécharger le guide complet Je sauve mon entreprise



Finalement, 2 grands enjeux émergent de cette crise sanitaire :

  1. Nous entrons vraiment (et pas en douceur !) dans le 21e siècle,
  2. Une orientation sociétale de long terme qui peut prendre 2 virages (drastiques) : soit plus de fascisme, soit plus de démocratie.

L’entrée dans le 21e siècle

Des millions d’entreprises se mettent à utiliser massivement les outils numériques.
Exemple : communication Facebook, commande/vente en ligne, webconférence, télétravail…

Des millions d’entreprises aiguisent leurs avantages compétitifs grâce au numérique.

La compétition est soudainement exacerbée, électrique.

Et entrepreneurs qui maîtrisent un peu, modérément ou très bien les outils webmarketing ont clairement une longueur d’avance.
La question « Est-ce que j’utilise le web pour développer mon activité ? » est devenu OBSOLÈTE.
La question est : « Quelle stratégie webmarketing et comment j’adapte mon business model au web ? ».

En ce point, le webmarketing n’est plus du tout un débat.
Autant avant 2020, nous pouvions nous en passer.
Aujourd’hui, le webmarketing est partie prenante pour trouver des clients, exécuter la vente, assurer le service après-vente.

Il fait partie prenante de la valeur ajoutée.

Ceux qui maîtrisent le numérique sont ceux qui avaient un canot de sauvetage lors du naufrage du Titanic en 1912.

Le choc : comment nous voulons organiser nos sociétés ?

Depuis 10 ans (ou plus), nous observons une montée des extrêmes droites dans le monde.
Donald Trump, Jair Bolsonaro (Brésil), Matteo Salvini (ministre en Italie), Viktor Orban (premier ministre hongrois), la Chine, l’Inde…

Pour certain, le confinement est vu comme une privation grave de nos libertés.
Depuis 40 ans, l’Europe et la France nous imposent toujours plus de décisions unilatérales/verticales alors même que le peuple Français a clairement indiqué qu’il n’en voulait pas.

Exemples :

  • La suppression des petits agriculteurs,
  • Le durcissement des normes alimentaires,
  • Les pesticides, engrais, produits agroalimentaires,
  • Une demande récurrente d’un état moins jacobin, davantage consultatif,
  • Les lobbyings pharmaceutiques/industriels qui influencent les lois…
  • Le retour sur système hospitalier humain…

Les marqueurs sont évidents : mouvement des gilets jaunes, grèves SNCF, de l’éducation nationales etc etc.

Cette analyse amène une question : cette crise exacerbe autant les entrepreneurs, qu’elle pique aussi à vif les failles de nos démocraties.
Vers où nous allons, vers où nous pensons aller, et quelle société nous désirons pour demain ?

Un écrasement par le fascisme démocratisé et devenu banal (qui est déjà une réalité dans beaucoup de pays) ?
Ou une démocratie pleine et entière ?

Quel est le cadeau🎁 que papa noël virus Covid19 t’apporte ?

Je pèse mes mots : pour t’illustrer cette chance, je te propose de te raconter une petite histoire.

J’ai déjà vécu une faillite en 2013.

Le magasin informatique de proximité, dans une petit ville dans le gard.
L’un des magasins de la franchise, tout est brutalement fermé en mars 2013.

J’ai vécu ce que signifie TOUT perdre (oui tout, se retrouver sans domicile, sans argent, sans voiture et qu’une poignée d’amis).

Et c’est le plus beau « assainissement » de ma vie : je suis reparti dépité certes, ruiné, en colère, sans le sou, triste, à nu, sans mon fils (je n’avais plus les moyens de payer le TGV pour aller le voir). 

Grâce à ma faillite, je suis partie en Inde… pour y vivre 3 ans.
J’ai lancé sans franc succès 4 business en Inde.
Le 5eme en 2014, c’est un blog. 
Qui deviendra une émission quotidienne. 
Puis l’accélérateur BusinessTemple.co.

Du monde, des bus, ...et des vaches !
Ranchi, Inde, Juin 2013 : Du monde, des bus, …et des vaches ! Le choc culture est violent.

Grâce à ce voyage difficile en Inde (choc culturel, devoir se réinventer, ne plus rien comprendre), j’ai réinventé mon rapport au temps, à l’argent et à l’humain.
J’ai développé mes compétences en mentoring, neuroscience, PNL, CNV, etc.
J’ai dépassé des peurs et des schémas limitants qui bloquaient ma vie.
Et plus encore.

J’ai confiance en la vie et la vie a des projets pour moi.

Sans cette cessation de paiement en 2013, je ne serais pas l’entrepreneur, le business mentor que je suis aujourd’hui.

L’accélérateur BusinessTemple.co n’existerait pas.

7 ans plus tard, j’ai accompagné des milliers d’entrepreneurs.
J’accompagne de près environ 80 entrepreneurs par mois.
Réalisé presque 5000 heures de conseil depuis.
C’est sûr, c’est facile d’annoncer des chiffres.

Dîner des entrepreneurs, à mon domicile, dans la maison des requins bouddhistes 😉
Dîner des entrepreneurs, à mon domicile, dans la maison des requins bouddhistes 😉

Alors, autant te dire que je remercie aujourd’hui, avec le recul, cette faillite.
J’avais la tête dans le guidon.
J’étais devenu « aveugle ».
Idiot.
L’ego contrôlait tout.

Alors, autant te dire que je me sens légitime aujourd’hui pour t’aider dans cette situation délicate.
(J’ai démarré une série web spéciale CRISE : Éviter la faillite, à découvrir ici)

Ne garde pas tes mains occupées avec tes problèmes :
garde-les libre pour accueillir les opportunités.

CETTE CRISE EST TA CHANCE pour 2 raisons :
  1. Plus d’excuse : tu es obligé de te recentrer sur tes fondamentaux business et personnel pour t’adapter au marché pour avoir une reprise et une croissance économique ;
  2. Si tu fais faillite : ferme le rideau net et passe rapidement à autre chose, pas d’agonie. Coudées franches. Mindset pro-actif.

(Je détaille ces 2 points dans quelques minutes.)

🍀 Guide 7 Secrets à Appliquer Immédiatement pour Sauver Mon Entreprise [à télécharger] : agis immédiatement avec ce plan d’action précision pour redynamiser ton entreprise.
Pour gérer ta trésorerie, Relancer et rassurer tes clients, Générer des ventes même si tu te sens complètement dépassé.
👉Télécharger le guide complet Je sauve mon entreprise

Peut-être que c’est dur à entendre.

(Je me souviens quand j’ai annoncé à mon père que j’étais en faillite : il m’a répondu d’un air détaché « oui bon ok mon fils. Et ?« )
J’en faisais un drame, un truc super grave.

Rappelle-toi juste que faire faillite n’est pas un acte qui définit qui tu es (notre égo pleure parce qu’il perd des symboles qui définissent son statut social en autre).

Derrière un échec, une faillite, une crise, il y a un CADEAU.

Parallèlement, le cadeau d’être coincé à la maison est que nous comprenons qu’à titre individuel nous devons revenir à plus d’essentiel. Plus d’alignement. Plus de congruence.

Le monde nous invite à nous arrêter.
Et quand le monde t’invite à cela, il devient important de mettre de la qualité, de la conscience, du raffinement dans nos instants quotidiens.

La vie, c’est maintenant❤️.

Passons maintenant à ton business :

PLUS D’EXCUSE :
FAIS CE QUE TU DOIS FAIRE (pour capter les opportunités de la crise)
… ou mourir





En temps normal, peut être que tu reportes sans cesse les ACTIONS primordiales que tu sais devoir faire pour développer ton business. 
Par exemple :

  • Prendre du temps de poser ton plan d’action focus et clair,
  • Identifier et clarifier qui est ton client idéal,
  • Créer une offre star, irrésistible qui répond vraiment au marché,
  • Mettre en place un véritable système pour trouver des clients,
  • Créer un site web performant qui draine tes prospects à toi chaque jour,
  • Se mettre aux réseaux sociaux, YouTube, marketing en ligne…
  • Créer un système de prise de rdv / de commande en ligne,
  • etc

Sauf que ces tâches ne sont pas sexy, parfois intimidantes ou perçues comme ennuyantes🤨😨.

Voici mon observation terrain avec les entrepreneurs que j’accompagne depuis 2014 :
Les entrepreneurs qui ont bossé dessus ou qui le font MAINTENANT ont jusqu’à 25x de chances de sortir VAINQUEURS de ce tsunami économique.

Dans la vie, tu peux avoir des résultats et des excuses.
Mais jamais les deux en même temps.

Ça fait réfléchir, non ?

Ne traine pas des pieds,
DÉCIDE VITE… ou mourir





La chance appartient à ceux qui sabrent RAPIDEMENT leurs coûts fixes.

La chance appartient à ceux qui prennent rapidement des initiatives pour compenser les pertes.

La chance appartient à ceux qui transforment rapidement leurs idées en concret.

Chaque hésitation, chaque attente, chaque procrastination te rapproche du gouffre.
Objectif : être efficace. Pragmatique.

C’est mathématique : disons que sur l’ensemble de toutes les décisions que nous prenons, seuls 20% sont bonnes.
Si tu prends 1 décision par semaine, donc 52 par an, tu as environ 10 décisions justes.
Voici pourquoi décider vite et prendre un maximum de décisions à chaque instant sauve ton business :
Ce n’est pas le nombre de bonnes décisions qui comptent ou leurs impacts, mais le mouvement qu’elles génèrent : plus tu expérimentes, plus l’apprentissage de ce qui marche ou pas est RAPIDE.

Donc, si tu prends 1 décision par jours… ça t’en fait 365 par an !
365 expérimentations (contre 52 par exemple) !
Ta courbe d’apprentissage est de loin ton avantage compétitif le plus fort en cas de crise et face à tes compétiteurs.

Le succès n’est pas fait pour les perfectionnistes.

En plus, si tes décisions sont parfaitement alignées avec qui tu es, ton cœur, ton âme… alors là, c’est le top 🍀!
Une décision qui respecte ton intégrité, qui met de la congruence entre ton propos et tes actes est créatrice de valeur ajoutée. Tôt… ou tard ! (Je t’en parle dans cet article).

S’ADAPTER AU NOUVEAU MARCHÉ… ou rester vieux-jeu.





C’est souvent pénible et compliqué de réorienter son business.
En temps de crise, les efforts à fournir sont démultipliés (pour compenser les pertes)… ou simplifiés (par élimination, recentrage de l’activité).
Ça demande souvent beaucoup de finance, d’apprendre de nouvelles compétences…
Trop souvent, on se met en mode « résistance » : on reporte.
« On reste occupé, il y a d’autres urgences. »

C’est comme refuser d’utiliser un téléphone portable, Uber, Airbnb, le paiement sans contact, l’Apple Pay, refuser d’utiliser l’emailing, une e-boutique, le télétravail…
Tu peux refuser, t’en sortir pour quelque temps…
Mais la force du marché te rattrape toujours tôt ou tard.

La peur de changer est alimentée par 2 facteurs :
  1. Trop d’incertitudes qui amplifient son insécurité personnelle,
  2. Et une résistance profonde au changement nourrie par le manque de confiance en soi.

L’insécurité : la peur de perdre est plus forte que l’excitation de gagner.
Cette insécurité intérieure prend le contrôle de ta vie.
Elle dicte ses règles pour créer un pseudo-confort.

C’est ainsi que beaucoup de grosses multinationales, de PME ou de TPE déclinent et se perdent après avoir atteint un gros succès : elles deviennent conservatrices, souhaitent maintenir leur acquis (ça se comprend) ; elles résistent en parti/totalement aux évolutions parce que changer rend soudainement trop incertain leurs futurs.
Ainsi démarre leur perte inexorable.

Exemples des faillites d’inventeurs qui ont changé la face du monde :

  • Kodak, l’inventeur de l’appareil photo numérique ne croit pas en son invention,
  • Carillion, leader du BTP britannique a fait faillite,
  • Nokia, fondée en 1865 (!), inventeur du téléphone portable,
  • Moulinex, n°1 du petit électroménager tombe en désuétude,
  • Mammouth, créé en 1969, enseigne d’hypermarché préférée des Français,
  • Itinéris, créée en 1992 est le premier opérateur de téléphonie mobile disparait en 2001.

La résistance au changement est nourrie par le manque de clarté, une mission de vie floue ou indéfinie ; et aussi parce qu’il est difficile d’aller dans l’inconnu qui pourrait nous faire tout risquer.
Résistance au changement est étroitement connectée à nos croyances limitantes : je ne peux pas, ce n’est pas pour moi, je ne suis pas assez bon, je suis nul, jamais je ne pourrais maîtriser telle méthode tel outil, etc.
Notre langage intérieur est trop souvent toxique.

Quel est l'objectif de ton site Internet ? Vendre ? Fidéliser ?
Savoir s’adapter selon le contexte, les urgences tout en gardant la tête froide.
J’y ai pris une bonne dose d’humilité en Inde à ce propos.

Si ton business est en déchéance, alors voici le cadeau extraordinaire de cette crise :
tu as plus à perdre à ne pas changer que changer ta perspective et d’adopter un maximum de décisions qui vont t’emporter vers l’évolution (une sorte de mise à jour éclair)

Être prêt à tout perdre… pour tout gagner.

Résumons :

  • Si tu ne t’adaptes pas à la situation, tu perds.
  • Si tu procrastines, tu perds.
  • Si tu t’auto-satisfais, ton égo et ta richesse te perdent.
  • Si tu ne surfes pas sur les opportunités actuelles, tu deviens « has been ». Tu perds.

Voici 4 questions pour acter le changement :

Je t’invite à prendre un papier et un crayon, un bloc de post-it, et même à brainstormer avec des collègues entrepreneurs (c’est d’ailleurs l’objectif de ce programme BusinessTemple.co spécial crise) :

  1. De quoi ai-je peur ?
  2. À quoi je résiste si profondément ?
  3. Qu’est-ce que je veux maintenant dans ma vie ?
  4. Qu’est-ce que je jette par-dessus bord pour rester à flot plus longtemps, afin de voir venir ?
  5. Quels nouveaux comportements, méthodes, tactiques et outils j’adopte pour me transformer ?
  6. Comment je m’organiser pour décider plus vite, tester plus vite ?

ET SI TU N’AS PAS LE CHOIX : DÉCLARER FORFAIT AVEC LE SOURIRE 😉

Prenez ma boîte, j’en aurai d’autres.

Oui, c’est dur, c’est un deuil.
Sommes-nous d’accord : si tu as un proche blessé, tu ne vas pas appuyer sur la plaie, exact ?
Si ton entreprise n’est plus viable, acte la fermeture ou la cessation de paiement de ton business.
Ne fait pas durer la douleur.
Pas besoin d’effusion de sang (ni de cash !)

Oui, si tu dois fermer à cause des impacts imprévisibles du COVID19 c’est d’autant plus dur si ton business était 100% sain et rentable avant (la faillite est causée par un cause à effet : tes fournisseurs sont en rupture de stock, impossible de livrer…)

Par contre, pour tous les autres business en déperdition :
je pense que ce tsunami économique ne fait qu’amplifier des problèmes qui existaient déjà avant la crise, maintenus à un stade larvaire, pas assez gênant pour prendre le taureau par les 2 cornes et le résoudre.
En ça, la crise est un cadeau (un cachet qu’on avale de travers, mais qui t’évite de perdre des années et tant d’énergie à t’échiner à sauver ce qui est perdu).
En ça, je t’invite à acter ta faillite avec sourire.
Elle « épure » ton quotidien.

Pour l’avoir vécu en 2013, fermer son business, ça passe vite : tu déclares ta faillite en ligne, le juge du tribunal du commerce te convoque, nomme un commissaire aux comptes : en 3 mois, c’est fait.
Tu donnes les clefs de tes locaux si tu en as. Solde l’URSAF si c’est possible (sic).
Après, le délai pour officiellement arrêter ta boîte sera plus ou moins long car beaucoup de paramètres impactent le processus.

Encore une fois : il m’a fallu plusieurs années pour tirer les leçons de mes échecs.
(J’ignorais tous des ressources extraordinaires du développement personnel, je ne me connaissais pas…)
Si tu lis aujourd’hui cet article, c’est que clairement tu as conscience de tes ressources pour rebondir.
Et que ce processus ira donc beaucoup plus vite pour toi.

Maintenant tu es libre.

Libre de relancer maintenant un business (avec ton nom ou un prête-nom…)
Si ta nature est l’entrepreneuriat, ça ne s’efface pas ! c’est dans le sang !
Donc tu vas forcément rebondir !

La vie c’est maintenant❤️.

Relancer la croissance :
Les fausses bonnes idées qui aggravent et te rapprochent de la faillite

Voici quelques fausses bonnes idées que tu pourrais mettre en œuvre dans l’idée de sauver ta boite :

  • Être suroptimiste et ne faire que des ajustements de pacotilles (hémorragie).
  • Être beaucoup trop pessimiste et surprotéger son business (étouffement).
  • Refaire tout son site web pour vite bien présenter son activité.
  • Continuer le même marketing, ne pas ajuster sa communication en ligne.
  • Refuser d’adopter le webmarketing parce que c’est un (gros) investissement : e-commerce, emailing, réseaux sociaux, vidéo…
  • Multiplier les services et produits en vue de capter quelques ventes pour faire de la trésorerie.
  • Baisser ses tarifs « pour aider ceux qui ont moins les moyens », « pour vendre plus »
  • Offrir ses produits et services « parce qu’il faut aider »
  • Ne pas avouer la réalité économique de son business à ses fournisseurs, collaborateurs, clients.
  • Rester solo, ne pas s’entourer d’un mentor compétent.
  • Arrêter net les opérations de communication qui apportent un flux de clients parce qu’elles consomment beaucoup de cash (SEO, Publicité Facebook)

Bref la liste peut être super longue.

Les pièges nombreux.

Alors je te partage quelques principes ici.

Quelques bonnes idées pour relancer ses ventes :

  • Poser un plan d’action éclair, focus, simple et motivant,
  • Rassurer ses clients, avec un langage « parler-vrai », sur la situation de ton entreprise, ce qui va venir dans l’avenir proche (Télécharger un modèle d’email à copier-coller),
  • Créer une offre temporaire qui permet de générer des ventes et répondre aux besoins spécifiques de la situation,
  • Vendre des bons d’achats pour générer de la trésorerie (je te donne toute la démarche dans ce document PDF),
  • Relancer ses anciens clients et programmer des RDV,
  • Brainstormer sur des idées concrètes et actionnable pour solutionner tes problématiques, avec les ressources dont tu disposes,
  • Programmer une réunion avec ses collègues/confrères chaque semaine,
  • Accepter de prendre des moments de repos pour te ressourcer, prendre du recul, respirer, profiter de ta famille.
🍀 Guide 7 Secrets à Appliquer Immédiatement pour Sauver Mon Entreprise [à télécharger] : agis immédiatement avec ce plan d’action précision pour redynamiser ton entreprise.
Pour gérer ta trésorerie, Relancer et rassurer tes clients, Générer des ventes même si tu te sens complètement dépassé.
👉Télécharger le guide complet Je sauve mon entreprise

Concentre-toi uniquement sur tes données fiables et factuelles (bye-bye les peut-être, environ, je pense…)

Quand le cerveau est en fusion comme une centrale nucléaire en surchauffe…
Il est super important de se rappeler que dans de telles situations, c’est ton cerveau reptilien qui contrôle la machine.
Autrement dit, la peur prend le contrôle, la rationalité disparaît : nous perdons notre sens de l’observation, nous avons tendance à prendre des décisions irrationnelles. Déconnectées de la réalité.

Conséquence : nous perdons notre sens critique, notre clarté, nos décisions sont confuses.

👉2 questions se posent alors pour retrouver une clarté pour prendre de bonnes décisions :

Question #1 : dans quelle situation es-tu réellement ?

  1. Mon business est mort : ok, je dois acter et installer le prochain business.
  2. Mon business est en danger : je pose les mesures pour sauver l’entreprise.
  3. Mon business peut survivre, je dois réorienter rapidement certains points.
  4. Pas de changements majeurs, mon business continue son fonctionnement.
  5. Mon business est positivement impacté grâce/à cause de la situation, je dois gérer le pic de croissance,
  6. Je profite de cette situation inédite pour créer des business opportunistes.

Question #2 : être parfaitement à jour sur tes chiffres.

Tu sais, la compta que tu repousses…
Les chiffres sont ton tableau de bord, les indicateurs fiables et factuels.
C’est ce qui permet à un avion d’atterrir en plein brouillard.

Dans cette situation, seuls les chiffres alignés dans un tableau font foi pour la prise de décision. Notre cerveau et notre psychologie sont aux tops pour biaiser la réalité, tronquer notre vision des choses.

Alors, urgence : tu m’ouvres ton fichier Excel compta, ton logiciel de gestion et tu mets à jour tous tes chiffres.

Ainsi, tu auras une vision RÉELLE de ta trésorerie, des créances, des dettes, du stock, des contrats en négociation, etc.

Par la même occasion, mets à jours ton listing clients et prospects : je suggère une liste Excel avec les coordonnées complètes, en précisant la date de dernière rencontre, le montant des ventes pour chaque client.
La base contacts, prospects, clients et clients ultra fidèles est ton premier recours pour sauver, redémarrer un business (je t’en parle un peu plus tard).

6 actions pour adopter « cadeau COVID19 » et sortir son entreprise gagnante …

Heureusement, nous avons beaucoup d’outils et de ressources pour dépasser ces événements.
En voici 6 pour être plus fort et agir avec focus afin de sauver ton entreprise.

🍀 Guide 7 Secrets à Appliquer Immédiatement pour Sauver Mon Entreprise [à télécharger] : agis immédiatement avec ce plan d’action précision pour redynamiser ton entreprise.
Pour gérer ta trésorerie, Relancer et rassurer tes clients, Générer des ventes même si tu te sens complètement dépassé.
👉Télécharger le guide complet Je sauve mon entreprise

#1) Quelles sont mes ressources sur lesquelles m’appuyer ?

Lorsque j’accompagne une entreprise, un des premiers travaux que je propose est d’aider l’entrepreneur à prendre conscience de 3 points ressources pour nourrir ses décisions, et lui procurer une énorme énergie (avec l’outil Ma carte de la réussite™) :

  1. Qu’est-ce qui te procure une joie profonde, intense, pleine et entière ?
  2. Quelle est ta zone de génie, tes talents, dons ultimes qui font de toi une personne exceptionnelle ?
  3. Quelles sont tes ressources disponibles aujourd’hui, ici et maintenant (temps, argent, compétences, réseaux, matériel…) ?

Prendre conscience de tes ressources, c’est maîtriser les cartes de ton jeu.
Tu peux ainsi mieux répondre aux challenges avec plaisir.

👉Avoir conscience de ces 3 éléments permet de prendre des décisions alignées avec son projet plus rapidement et autorise une mise en action plus intense.

#2) Beaucoup le dénigre, mais toi tu l’adores : Focus cash first™

Oui, du cash ! de l’oseille, de la thunasse !
Si tu me connais, tu m’as déjà entendu dire ceci : le cash, c’est le sang de l’entreprise.
Détermine aujourd’hui ton plan d’action vente, identifie les ressources et leviers à ta disposition pour te permettre de vendre, d’encaisser les créances clients, de valider les contrats qui attendaient dans un coin.

Je t’invite à être intense en termes de vente et d’encaissement.
Nous ne sommes pas la sécurité sociale. Focus vente, focus cash first !
(Bien sûr, je parle de vendre avec éthique, respect et écoute)

PS : Focus Cash First™ est une méthode et un parcours d’accompagnement créé par l’accélérateur BusinessTemple.co.
La méthode consiste à avoir un focus et une intensité extrême à clarifier, structurer et développer les ventes afin d’apporter un flux de cash régulier au business, pour atteindre le plus vite possible les paliers de 50kCA annuel, puis les 200k annuel pour sécuriser l’entreprise et les revenus de l’entrepreneur. Voir la présentation de la méthode ici.

#3) Faire une formation intensive en webmarketing et en vente

Tu te rappelles du Titanic ?
Le bateau coule, il n’y a pas assez de canot de sauvetage.
Seul une poignée de personnes sont sauvées.

Les entrepreneurs qui maîtrisent la vente et le webmarketing sont à l’image de ceux qui avaient un canot de sauvetage lorsque le Titanic a sombré au fond de l’océan…

Pour réussir à vendre, c’est maîtriser des fondamentaux comme :

  • Présenter avec un impact un produit (l’art du pitch),
  • Savoir débloquer les objections de ses clients,
  • Savoir argumenter avec justesse,
  • Comprendre et intégrer l’art du copywriting et du storytelling.

Apprendre à maîtriser le webmarketing pour savoir :

  • Trouver des clients en ligne,
  • L’e-commerce, la vente et le paiement en ligne,
  • La prise de RDV et la gestion de sa clientèle,
  • Attirer du trafic avec les réseaux, Google, YouTube…
  • Développer son audience avec un podcast ou une chaîne YouTube.
Exemple : l’ensemble des pages web nécessaires pour vendre le consulting anti-cellulite de Mégane, pour lancer son activité sur le web – ne pouvant plus exercer son métier de kiné pendant le confinement.

Bref. Et plein d’autres sujets bien sûr.
Entrer pleinement dans le 21eme siècle, c’est adopter ces outils, le mindset du numérique.
Tes clients le font… alors vas-y : avec entrain et motivation, avec toute ton âme d’entrepreneur-e (il existe un programme spécial pour t’aider & t’apprendre à vendre avec le web)

#4) C’est le moment de sortir un nouveau produit

Le confinement amène des prises de conscience accélérées chez nos amis entrepreneurs, décideurs, collaborateurs, employés ; tant personnelles que professionnelles !

Et à chacune de ces prises de conscience, une volonté de la mettre en œuvre.
D’où l’émergence de nouveaux besoins, donc autant de produits et de services à proposer !

Il faut bien noter aussi que nous sommes presque 3 milliards à être confinés !
3 milliards de personnes qui vivent une expérience commune en même temps.
(Même les événements sportifs, les films blockbuster ou l’avènement d’un nouveau pape n’atteignent pas ces scores !)Les mêmes peurs, les mêmes questionnements, les mêmes besoins, les mêmes espoirs.

C’est comme un mouvement politique que des millions de gens suivent pour défendre des valeurs. (Sauf que là, c’est subi.)

Et ça rend les « cerveaux » ouverts au changement, les personnes acceptent d’adopter volontairement de nouveaux comportements, outils, etc qu’elles refusaient jusqu’alors.

  • Qui aurait cru que l’éducation nationale passerait en quelques semaines au télétravail sans aucune grève ? 😂
  • Des millions d’entrepreneurs adoptent les outils vidéo, de LIVE, et de podcast instantanément pour rester en contact avec leurs communautés.
  • Les commerçants investissent massivement dans la livraison à domicile… alors que l’e-commerce leur faisait peur !

Donc, si tu as un message à faire passer, c’est maintenant.
Plus que jamais, 3 milliards de personnes sont prêtes maintenant à entrer pleinement dans le 21eme siècle. 

Vas-y, lance ton nouveau service, produit qui répond à un besoin temporaire, ou de long terme !
Que ton produit survive à la crise ou pas, peu importe !
Ce qui compte, c’est de monter dans le bateau !

#5) Mettre à jour ton business model pour un business qui nourrit ton équilibre

Mettre à jour son processus de vente, son produit, se concentrer sur le cash, réorganiser tes forces pour les mettre à profit de ton business passe par une prise de recul de ton business model.
Pour comprendre comment équilibrer les forces entre elles.
Un business model s’articule autour de 9 éléments (voir image) :

  • Comment tu aides (Propositions de valeur)
  • Qui tu aides (Partenaires clefs)
  • Que fais-tu (Activités clefs)
  • Qui tu es et ce que tu as (Ressources clefs)
  • Comment tu interagis (Relations avec les clients)
  • Comment tes clients te connaissent et comment tu livres (Canaux)
  • Qui tu aides (Segments de clientèle)
  • Ce que tu donnes (Structure de coûts)
  • Ce que tu reçois (Flux de revenus)
Personal Business Model Canvas, parfait pour une prise de recul et poser des axes tactiques pour sauver son entreprise en difficulté.

Peut-être que tu te demandes comment répondre à ces 9 questions😱…
Prendre du recul avec des collègues ou un mentor est plus que recommandé : le groupe fait la force.
(Apprendre créer un business innovant et résistant aux crises fait partie de l’accompagnement proposé par BusinessTemple.co)

#6) Comment je me positionne face à cette situation inédite (business, personnelle) ?

Pour finir, voici une question philosophique.

Au final, ce qui fait la force profonde d’une entreprise, au-delà de son produit, c’est sa prise de position, l’idéologie, la philosophie qu’elle défend.
En marketing, ça s’appelle le branding (l’image de marque).
Si tu es freelance, artisan, artiste, consultant, thérapeute…, nous appelons ça le personal branding (l’image de marque personnelle).

Le positionnement de ton entreprise, c’est un mix de ton branding, ta gamme de produit, le langage employé, ce que tu fais, ce que tu ne fais pas…

En ces temps troublés, ton audience, ta clientèle est plus que jamais en recherche de réponses, d’un éclairage.
C’est donc le moment d’apprendre à exprimer et de dire haut ce que tu penses, ta vision.
Tu peux te créer une signature, un univers graphique et sensoriel riche.

Il sera support pour t’aider à…

  • Trouver des clients (en ligne comme dans sur le terrain),
  • Renforcer ta communauté de fans qui adorent ce que tu fais,
  • Donner un énorme coup de booste à ton bouche-à-oreille

Bref, une excellente tactique pour sortir du lot, tirer ton épingle du jeu, et faire de la crise que traverse ton business une superbe opportunité de muer vers le 21eme siècle !

Qui aurait cru que tu te mettrais au webmarketing aussi rapidement en 2020😉 ?

🍀 Guide 7 Secrets à Appliquer Immédiatement pour Sauver Mon Entreprise [à télécharger] : agis immédiatement avec ce plan d’action précision pour redynamiser ton entreprise.
Pour gérer ta trésorerie, Relancer et rassurer tes clients, Générer des ventes même si tu te sens complètement dépassé.
👉Télécharger le guide complet Je sauve mon entreprise

Cette crise sanitaire et ce tsunami économique nous invitent à vraiment lâcher nos idées, nos croyances, le dogme de pensée du 19eme siècle.

C’est une véritable accélération dans la façon d’appréhender le digital, de le consommer, de l’utiliser pour son entreprise.

Puisque nous somme à l’arrêt : la vie c’est maintenant.
J’ai confiance en la vie et la vie a des projets pour moi.
Fais juste en sorte que les prochaines 24h soient BELLES.

Si l’approche proposée ici t’a éclairée, apportée des débuts de réponses à ta problématique de chef d’entreprise, je t’invite à découvrir le programme d’accélération BusinessTemple.co spécialement conçu pour aider les entreprises en difficulté, avec à la clef un mode rémunération à la réussite.