Accueil > 1. Quelle stratégie d'entreprise avec Internet > Marketing opérationnel

Devenir consultant : 5 questions pour vendre ses prestations de services #165

Publié le 29 août 2016

Comment sortir du lot et comment vendre ses services plus facilement ? Devenir consultant, vendre son expertise demande d’être sur 5 points. Efficacité, tactiques et outils.

Voici quelques-unes des questions que mes auditeurs me posent :

« Je veux vivre de mon expertise ! » Marie, Nantes
« J’adore mon métier, j’ai quelques clients, mais je veux vraiment arriver à franchir le cap des 5000€ mensuel. » Jean-Luc, Palavas-les-Flots
« Je suis actuellement salariée, je vais quitter mon job pour devenir consultante RH. Par quoi commencer ? » Estelle, Paris

 

Si tu vends des prestations de services et que tu cherches à :

  • Simplifier la prise de rendez-vous et le paiement de tes clients,
  • Pouvoir encaisser directement les cartes bleues de tes clients directement – et éviter les virements et chèques,
  • Développer tes ventes en connectant la prise de rendez-vous avec ton site Internet,
  • Et clarifier la valeur que tu apportes à tes clients,

Alors ne manque aucun épisode de cette semaine (du #165 au #170) !

Je vais t’aider cette semaine à PRÉCISER ton métier, ton offre et surtout à mettre en place un système de prise de rendez-vous avec encaissement en ligne. Même si tu n’es pas un expert du web !

 

Devenir consultant : vendre ses services sur Internet :

  • 5 questions pour plus de CLARTÉ dans ta tactique de vente de services
  • Quelle est ta mission de vie, répondre au QUOI et au POURQUOI,
  • Comment convertir PLUS FACILEMENT un client potentiel en client ?
  • L’astuce pour ÊTRE PLUS EFFICACE en rendez-vous client
  • Mon astuce de consultant pour faire mieux et plus de travail
  • Un outil de brainstorming pour CADRER sa communication

 

Vendre ses services en ligne, le système de prise de RDV et encaissement

Tout y passe, je te guide de A à Z : ce que tu dois mettre sur ton site Internet, pages de ventes, outils de prise de rendez-vous, paiement en ligne, la sécurité, l’aspect légal, mailing list, statistiques…

Clique ici et inscris-toi à l’atelier pour simplifier mon travail

Transcription partielle de l’émission

Bienvenue à toi entrepreneur dans cette nouvelle émission Parlons business. Cette émission qui te parle de stratégie d’entreprise et de webmarketing et justement, cette semaine, je vais vraiment envoyer du lourd parce que je t’ai prévu un vrai programme. Si tu es freelance, coach, consultant ou métier indépendant, dans les cas où tu vends justement de la prestation personnalisée à tes clients ou tu interviens, tu peux être hypnothérapeute, tu peux être coach, tu peux être coach fitness, l’idée, c’est que cette semaine, je vais te guider vraiment de pas à pas pour créer ton site web et vendre tes prestations en ligne.

 

Je vais te donner des astuces, des outils pour prendre des rendez-vous en ligne directement depuis ton site Internet. Il existe des sites pour ça qui sont vraiment fantastiques. Et aussi, je vais t’aider à mettre en place un système simple. Mais vraiment quand je dis simple, c’est simple. Pour prendre les cartes bleues en ligne, pour encaisser en ligne. Parce que c’est quand même la clé. Je veux dire : tu vends une presta, tu es content, tu as ton service, tu veux engager des ventes et puis il y a toujours ce frein de l’encaissement.

 

On le sait, un client qui vient te voir, il est prêt à acheter compagnie. C’est maintenant qu’il faut encaisser ou du moins prendre un acompte et non pas attendre deux semaines, trois semaines quand tu as pris le rendez-vous. Tu vas effectivement exécuter la presta.

 

Construire son site web

Donc comment construire ce site web, ce petit site web pour vendre tes services de coach et consultant. La deuxième question c’est effectivement tout ce qui est rendez-vous, gestion des encaissements etc. Et puis, il y a l’aspect bien sûr promotion, référencement, SEO, il y a aussi la question de la mailing list, comment on envoie des mails, etc.

 

Bref ! Donc tu vas avoir un beau programme cette semaine. Si tu n’es pas encore abonné à la chaîne YouTube, vraiment je t’invite. Si ce sujet t’intéresse bien sûr à t’abonner pour ne manquer vraiment aucun contenu.

 

Alors évidemment, je ne peux pas parler de tout ça en un seul épisode. C’est pour ça que j’ai préféré fractionner sur les différents épisodes de cette semaine au cas où tu découvres à l’instant même cette émission, l’émission Parlons business. Je la publie tous les jours, j’essaie tant bien que mal de la publier sur les coups de midi. Et l’idée, c’est vraiment te prendre par la main pour développer ton business et ni plus ni moins à vivre ta passion, à être plus indépendant, à bien sûr améliorer ton confort financier, etc. Moi, il se trouve que je vis de mon activité de consultant.

 

Je suis là pour t’aider à trouver des clients sur Internet. Je suis une sorte de consultant en Business development. J’intègre la stratégie d’entreprise, du webmarketing, je vais intégrer l’aspect du personnal branding, l’image de marque de soi, bref plein de conseils justement, où on va parler de tous ces sujets cette semaine.

 

Aujourd’hui, lundi, épisode 165 de l’émission Parlons business. Moi, je suis content, je m’éclate à enregistrer tout ça. Je ne sais pas si toi, ça te booste dans ton business. Dans tous les cas, si ça te booste beaucoup, si tu as des commentaires, des idées, des suggestions de sujet, des questions que tu aimerais que je traite, n’hésite pas à les mettre dans les commentaires juste en-dessous. Parce que moi, ça m’aide beaucoup à faire aussi des sujets qui te conviennent davantage.

 

Aujourd’hui, on va parler de comment on va préparer cette semaine et tous les sujets. Les idées qu’il faut mettre en place pour créer un site simple. L’objectif, tu es consultant, freelance, compagnie, c’est que tu fasses la presta que tu as envie de vendre, faire ta passion.

 

Si tu es coach fitness, c’est vraiment être avec ton client et le coacher ou avec un groupe et vraiment leur donner du conseil en fitness, en santé, en bien-être et compagnie. Pas de passer tes soirées sur un site web, pas de passer ton temps à configurer une carte bleue, etc. Donc, le but, c’est d’arriver à simplifier tout ça.

 

Aujourd’hui, je t’ai préparé cinq questions de fond, je sais que des fois, ça peut paraitre scolaire de travailler ce genre de question, mais systématiquement, quand je vais faire cet exercice-là à mes clients, avec lesquels justement on construit ensemble leur système de vente, on les aide à pousser leur entreprise, c’est vrai qu’il y a toujours une petite appréhension : ouais, bon, ces exercices ok, ils sont simplistes, mais la réalité, c’est que les questions que je pose correspondent à des aspects soit psychologiques, soit des aspects d’efficacité, soit des aspects stratégiques. Et on y vient tout de suite. La première question fondamentale, et je te laisse vraiment prendre un papier et un crayon et la noter et y réfléchir.

 

Première question : Où est-ce que dans deux ans tu veux être ?

Où est-ce que tu te vois toi dans deux ans ? Qu’est-ce que tu aimerais avoir atteint dans deux ans ?

 

Alors là, tu peux me parler des objectifs familiaux, des objectifs professionnels, de chiffre d’affaires, de nombre de clients, tu peux me décrire tes locaux, comment tu imagines tes locaux avec tant d’employés, tel genre de bureau, tel genre d’ordinateur ou je ne sais pas, tel genre de costume ou tel genre de bagnole ou que tu travailles dans tel pays ou que tu aimerais avoir un jardin pour accueillir tes clients, je n’en sais rien, tout ce qui te passe par la tête. L’idée, c’est que tu t’imagines dans deux ans et décris la situation dans laquelle tu aimerais être dans deux ans. L’idée, c’est que cette question-là va répondre au quoi et au pourquoi.

 

Le quoi : qu’est-ce que tu veux obtenir, le pourquoi : ça va donner des éléments de forme, des débuts de réponses. Peut-être qu’au début, tu n’auras pas trop de quoi répondre à cette question. Mais pourquoi tu veux vraiment prendre de la peine à résoudre ce problème pour le client ? Qu’est-ce qui te fait plaisir dans tout ça ?

 

Pourquoi tu fais cette entreprise aujourd’hui ? Est-ce que c’est pour vivre de ta passion ? Gagner, admettons 10 000 € par mois et tout simplement avoir allez disons, avoir droit de vacances avec ta femme et tes enfants ou avec ton mari et tes enfants. Voilà, ça, c’est le pourquoi. C’est vraiment le pourquoi profond. Qu’est-ce qui te motive intrinsèquement : être coach, consultant, freelance.

 

Première question donc : où est-ce que tu te vois dans deux ans et décris le de manière le plus spécifique, le plus précis possible.

 

Deuxième question. Alors saches que tu peux aller sur le résumé, c’est l’épisode 165. Donc tu peux aller sur Bizz200.fr/go/165, l’adresse s’affiche ici, peut-être cliquer sur le (i), je ne sais pas si c’est le (i) qui s’affiche ici. Mais en tout cas, voilà, tu as le résumé de tout ça aussi. Mais vraiment, l’idéal, c’est que tu prennes un papier et un crayon et que tu réfléchisses et que là tout de suite tu actes et que tu poses ton emploi du temps au moment où tu vas répondre à ces cinq questions.

 

Deuxième question fondamentale. En combien de rendez-vous tu veux valider la vente avec ton prospect ?

C’est une question qui peut sembler très, on va dire pas importante. En réalité, elle est très importante. Si tu ne fixes pas de limite, si tu ne dis pas : écoute, moi, quand je rencontre quelqu’un que je ne connais pas, je veux être capable de le convertir en client, en l’espace de deux rendez-vous ou en l’espace de trois rendez-vous.

 

Si tu ne te fixes pas ce genre de limite mentale dans la tête et que tu ne prépares donc pas une séquence de rendez-vous, il va se passer qu’il y a des rendez-vous que tu vas conclure en 2 rendez-vous, qu’il y a des prospects que tu vas convertir en clients en deux rendez-vous et d’autres en dix rendez-vous et d’autres jamais. Le truc, c’est que si tu ne fixes pas un timing comme ça de rendez-vous, il y a de forte chance que tu convertisses beaucoup moins pour diverses raisons.

 

Déjà, parce que un, tu vas être moins organisé dans la séquence de rendez-vous avec tes clients, dans ce que tu vas lui apporter à chaque rendez-vous. Tu es coach, consultant, freelance, indépendant. Autrement dit, tu apportes du savoir et une expertise à ton client.

 

Ton client doit avoir l’impression de travailler avec toi, même avant d’avoir signé ton contrat ou d’avoir payé la mission pour laquelle tu vas travailler pour lui. Je suis consultant en business development, donc j’aide les entrepreneurs à se développer et essentiellement à trouver des clients avec le biais d’Internet.

C’est la première fois que mes clients me contactent. Moi, je suis déjà dans l’expertise. Je suis déjà à travailler pour eux, à faire le point sur le site web, ce qui va bien et ne va pas bien dans la stratégie, les différents points à travailler.

 

Deuxième rendez-vous, je construis avec eux la proposition, mais le client n’a pas l’impression de construire la proposition matérielle sur laquelle je vais facturer derrière. Avec le client, on procède à la construction d’un plan de travail par exemple. Donc on est déjà dans la projection en fait. Ça, c’est une technique de vente avancée. Mais même, restons dans l’aspect technique. L’idée : tu vends une expertise.

 

Dès le premier rendez-vous tu engages de l’expertise avec le client. Pas du général, de juste clic clic, on regarde qu’est-ce qui se passe sur Internet si tu es comme moi consultant, disons allez, si tu es web designer. Tu es infographiste, dès le premier rendez-vous, commence à construire l’image de marque. Le type vient te voir pour une carte de visite, de flyer, machin, d’identité visuelle. Dès le début, paf, tu prends ta routine et tu appliques un schéma, etc.

 

En combien de rendez-vous tu closes ton client ? Pour moi, mon niveau à moi, je suis à deux rendez-vous. Je close tous mes clients en deux rendez-vous. Et je sais qu’en règle générale, un client qui ne close pas en deux rendez-vous, je sais que c’est un client qui n’est pas acquis. Donc tu vois, c’est des repères. Je vais te montrer un truc.

 

J’ai des routines en fait de rendez-vous. Parce que moi, tu sais, je suis un peu quand même un type qui travaille beaucoup sur l’efficacité. Je suis presque à saturation en termes de travail, je suis à la limite de ne plus pouvoir prendre de client en fait, j’ai presque six mois de travail. Et regarde, tu vois, là, j’ai des feuilles, tu ne vois pas bien sur la caméra. Mais l’idée, c’est que j’ai des feuilles et j’ai cinq volets de travail, ce que je fais lors des deux premiers rendez-vous.

 

L’idée, c’est que quand tu décides qu’il te faut closer ton rendez-vous en deux ou qu’il te faut transformer ton prospect en client, eh bien, tu vas dire que premier rendez-vous tu poses ça et ça comme question, tu vas aborder tel et tel sujet, etc. Ok, tu as ton déroulé.

 

Deuxième rendez-vous, on fait ça, ça et ça. Troisième rendez-vous, on fait ça et ça. L’idée, c’est que tu vas, je sais que ça peut paraitre un peu scolaire, bien sûr ça demande des efforts. Rien n’est gratuit. Tu ne remplis pas un agenda de six mois comme ça juste en regardant les étoiles.

 

Mais sois sympa, regarde les étoiles. L’idée, c’est que tu vas avoir des check-lists, tu vas avoir un plan d’action pour chacun des rendez-vous et la grande idée, c’est que un : ça va donner beaucoup de contenus à discuter avec tes clients et tu es sûr de n’oublier aucun point, d’aborder toutes les questions fondamentales, etc. Donc, du coup, ça va, toi, optimiser ton travail.

 

Deux, ça va donner une excellente idée, tu vas vraiment améliorer ton image de professionnel. Trois, tu vas vendre, commencer à donner et poser des questions qui ont du sens, qui vont résonner dans le cœur de ton client et qui vont le secouer, qui vont le booster, qui vont vraiment il va dire : ****mais ce type, il pose chaque fois les bonnes questions, mais c’est impressionnant. Et l’idée, c’est que bien sûr, l’ensemble de ta process list, de tes to do list à chaque fois pour le premier, le deuxième, le troisième, le quatrième, cinquième rendez-vous, ça va te permettre vraiment d’annoncer et d’engager la psychologie du client dans la direction que tu veux.

 

Evidemment, aujourd’hui tu vas prévoir une certaine routine pour le premier, le deuxième, le troisième rendez-vous, et cette routine tu vas la faire évoluer au fur et à mesure. Donc question fondamentale, demande-toi : à combien de rendez-vous tu dois closer ton client.

 

Et si tu me réponds : ouais, mais moi, c’est différent, ceci, oui, mais pour mon métier, on ne peut pas faire ça. Si tu me réponds : écoute, je ne pense pas que ça soit une bonne idée : je te dis tout de suite : c’est un tort. Je suis formel, catégorique, tranché, tout ce que tu veux : à partir du moment où tu vends une expertise à forte valeur, il te faut une manière structurée d’amener ton client à la vente.

 

Même si tu es dans un métier de soin, hypnothérapeute, etc., où on va préconiser vraiment une méthode douce, un dialogue, une empathie, etc. Tu n’es pas obligé… ce n’est pas parce que tu fournis une routine que tu lâches ça avec ton client et que tu coches des cases, pas du tout. Tu peux ne jamais sortir ta routine devant le client. C’est surtout un exercice mental que tu fais pour être bon, propre, clean, sérieux, régulier, cohérent, etc.

 

Troisième question : quel est ton objectif professionnel ?

Troisième point essentiel pour préparer cette semaine, on va te créer un système de vente en ligne pour encaisser directement, prendre des rendez-vous et faire la promotion de ton expertise.

 

Troisième truc : demande-toi quel est ton objectif professionnel, là maintenant. En première question, je t’ai fait projeter dans deux ans. Qu’est-ce que tu voulais être, où tu voulais être, comment tu vis, voyais ta situation dans deux ans. Deuxième point : en combien de rendez-vous tu closes ton client ?

 

Troisième point : quel est ton objectif professionnel en salaire, en temps de travail, en temps libre, en relation avec le client, quel type de relation tu veux avec ton client, quel type de temps, etc., de relation tu veux avec ta famille. Voilà, pose-moi tout ça de manière carré sur un papier.

 

Moi, je crois beaucoup à l’écriture. Il n’y a rien à faire, le penser c’est une chose, mais quand on écrit, il se passe des connexions externes au niveau des neurones, différentes parties du cerveau qui ne sont pas les mêmes.

 

Et je le vérifie systématiquement encore une fois avec tous mes clients : prends le temps d’écrire. Alors sur un papier avec un stylo ou sur un fichier Word comme tu veux, mais écris. Fichier Word ou Onenote ou Evernote, il y a plein d’applications de prise de note, il faut en profiter.

 

Quatrième point : préparer ses routines.

Quatrième question à te poser pour préparer cette semaine, c’est : préparer ses routines. Alors l’idée, c’est par exemple tu proposes deux ou trois services, admettons que tu es coach fitness, tu proposes trois services-types ou quatre services, propose des routines d’intervention pour chacun de ces services.

  • Premier service, c’est remise en forme.
  • Deuxième service, c’est perte de poids.
  • Troisième service, c’est remise en forme et perte de poids.
  • Quatrième service, le package total, le plus cher que tu proposes où il y a vraiment toutes les offres, tu travailles sur tous les aspects, de bien être, de perte de poids, compagnie, de fitness et tout.

Eh bien réfléchis dans quel ordre, dans combien de rendez-vous, etc. Tu vas travailler chacun de ces points.

Donc tu te fais une routine. Par exemple, pour la première offre, première étape, on parle du site web, deuxième étape, on parle du rendez-vous, troisième étape, on parle du paiement, quatrième tape on parle de la mailing list, cinquième étape on parle de l’aspect légal, de la sécurisation du site, compagnie et ainsi de suite.

 

L’idée, c’est encore une fois de préparer ces interventions et de normaliser, de formaliser, de structurer, de rendre encore plus cohérent son offre de services. Et le jour où moi, j’ai commencé à faire cet exercice, je me suis rendu compte vraiment de manière factuelle que je fais beaucoup plus de cohérence quand je vendais mon service parce que je savais à l’avance exactement qu’est-ce que j’allais mettre dans le service.

 

Et du coup, comme je savais exactement qu’est-ce qu’on allait aborder avec mon client, mais j’avais de meilleurs arguments lorsqu’il s’agissait de vendre mon produit. Le deuxième intérêt, c’est qu’on cadre beaucoup mieux l’intervention et la prestation qu’on donne à son client. Le troisième intérêt, c’est qu’on économise beaucoup de temps.

 

Parce que quand tu prépares ce genre de routine pour exécuter ton service, ta prestation auprès de ton client, tu as forcément des modèles de documents préétablis, des modèles d’email, des questions que tu te poses en amont ou pendant la presta ou des modèles, je ne sais pas moi, des images, des sites web que tu conseilles, de vidéos que tu conseilles, etc. Donc ça te fait économiser beaucoup de temps.

 

Bien sûr, j’ai mes routines d’intervention. Si tu viens me voir par exemple pour créer une campagne marketing basée sur Linkedin, je vais avoir une routine que je vais appliquer. Et bien sûr, grosso modo : 20 à 30% de cette prestation, de cette routine va être adaptée à ta propre configuration, à tes propres problématiques, etc. L’idée de la routine, c’est vraiment d’organiser.

 

Cinquième étape, c’est peut-être la moins évidente encore. C’est vrai que préparer ses routines, souvent on se dit : punaise. Ça t’oblige à te projeter à réfléchir à qu’est-ce que tu mets dedans. Donc c’est vrai que c’est un exercice qui est plutôt difficile. Les autres le feront avec vous, parmi les 3 000 entrepreneurs qui m’écoutent chaque mois, il y en a quoi : il y a peut-être 5 ou 10% qui vont appliquer l’exercice, grosso modo.

Donc c’est vrai que c’est bien de regarder des vidéos, c’est bien de se documenter et tout, mais il ne faut pas regarder mes vidéos en mangeant des pop-corn, moi, ce qui m’intéresse, c’est que tu réagisses, c’est que tu pousses ton business, c’est que tu ailles au-delà, etc. Il faut se bouger le cul, si tu veux rentrer 5000 ou 10 000 € par mois, ça ne va pas tomber tout cuit. Faire ces cinq questions que je te pose aujourd’hui, c’est vraiment un très bon point de départ.

 

Cinquième point : préparer une mind map

Cinquième point : la mind map, donc carte mentale ou carte heuristique. Le principe de la carte mentale, c’est de comprendre des idées et puis on note sur un papier et puis on fait des liens avec des dessins dessus. Donc on part d’une idée, ce qui donne trois éléments. Et puis, ces trois éléments donnent encore différentes idées, ainsi de suite. Donc, du coup, on a un arbre, on a une grande branche.

 

Et l’idée de cette mind map. Tu prends une feuille vierge et au milieu, tu vas mettre la question : selon moi, quels sont les éléments sur lesquels je dois communiquer. Sur quels éléments je dois communiquer ?

 

Que dois-je faire ressortir dans ma communication ? Tu pars de ces deux questions-là et tu notes toutes les idées qui te viennent en tête. Je répète les questions : faire une mind map sur selon moi quels sont les éléments importants sur lesquels je dois communiquer et deuxième truc, c’est que doit faire ressortir ma communication.

 

Et là, tu me listes tous les éléments que doit faire sortir ta comm, tous les éléments importants sur lesquels tu dois communiquer. L’idée est toute simple : c’est de faire ressortir parmi la multitude d’éléments sur lesquels tu dois communiquer vraiment ceux qui sont importants et surtout t’en faire prendre conscience. C’est un exercice encore une fois qui peut paraitre scolaire, pénible, long, accompagné de tout ce que tu as envie, mais c’est élémentaire.

Le fait de l’écrire, tu vas avoir une trace dans une semaine, dans deux semaines ou trois mois, que tu pourras y revenir dessus, l’améliorer, ça permet de faire une check-list, oui, mon site parle de tel et tel élément, mais pas de tel élément, comment je fais. Et puis, ça te permet de retrouver l’argumentaire de vente, par exemple c’est un argumentaire et les questions à poser : tiens c’est curieux, je ne pose pas les questions pour faire ressortir cet élément qui est important auprès de mon client. Tu vois qu’il y a plein de choses comme ça.

 

Je résume les cinq questions :

  1. Où est-ce que tu veux être dans deux ans ?
  2. En combien de rendez-vous tu veux clôturer un prospect en client : closing ?
  3. Quels sont tes objectifs pros là maintenant : en objectif financier, de temps, etc ?
  4. Prépare tes routines d’intervention, des protocoles d’intervention par type de service, par service que tu proposes à ton client.
  5. Fais une mind map et liste dessus tous les éléments que tu dois faire ressortir dans ta comm, tous les éléments qui selon toi sont importants. Selon toi, quels sont les éléments importants que ta comm doit faire sortir.

 

Donc ça, c’est ce que je voulais te dire aujourd’hui dans cet épisode. Et vraiment, prends le temps de répondre à ces questions. Je pense qu’il te faut à peu près, allez disons une heure et demi, deux heures.

 

Le top du top pour moi, c’est que là tu bloques aujourd’hui deux heures dans ton agenda, deux heures pour répondre à ces questions : tu bookmark l’épisode, tu peux mettre un like en dessous si tu as aimé. T’abonner à la chaine YouTube, tu le réécoutes autant de fois que tu veux, tu as vu, c’est gratuit, c’est ça le truc qui est génial avec YouTube, c’est que je peux te donner du savoir. Ce savoir là que je te donne, c’est le même que je donne à mes clients, alors profites-en.

 

L’idée, prends 2 heures, réponds à ces questions-là, tu peux retrouver le résumé sur cet article là biz200.fr/go/165. Et bien sûr, c’est que je te prépare un atelier qui paraitra ce jeudi. Ce jeudi-là, je vais publier un atelier qui va t’aider à justement construire l’ensemble du système. Sur YouTube, là, cette semaine, je vais te poser les questions fondamentales, la base.

 

Et l’atelier, je vais te guider pas à pas pour construire ton site, connecter les systèmes pour prendre rendez-vous, le système pour les paiements, la mailing list avec mailchimp par exemple, gérez les aspects de sécurité sur le site pour prendre les paiements bancaires, les conditions générales et tout.

 

Je vais te montrer comment optimiser le dialogue avec tes clients. Et dans cet atelier aussi, je vais te montrer comment lire et exploiter les statistiques Google analytics et puis d’autres, connecter ton blog, par exemple ton site à Facebook, faire du retargeting.

Enfin, bref, l’atelier te prend par la main sept jours pour construire ton système de prise de rendez-vous et d’encaissement en ligne.

 

Et donc tu vas retrouver l’ensemble de cet atelier que tu peux pré-réserver aujourd’hui à un tarif avantageux par rapport aux clients habituels qui paient la formation 297 €. Tu vas pouvoir retrouver cette formation, cet atelier sur biz200.fr/go/7jrdv, l’adresse s’affiche ici ou tu peux cliquer sur le (i) comme info. Sinon, dans la description en-dessous, tu as le lien qui va te ramener sur la page de pré-inscription à un tarif avantageux.

 

La formation sortira jeudi et puis moi, je te retrouve demain où on parlera de comment construire ton offre de consultant, de coach et de comment la simplifier, je vais te donner des exemples de tarif, de comment facturer et des tactiques en psychologie et en technique webmarketing pour vendre ton offre sur Internet, pour aider la prise de décision à la prise de rendez-vous quand ton client est vraiment sur ton site, il est chaud sur ton site, comment on fait pour l’engager à prendre rendez-vous. Je vais te parler de toutes ces techniques demain.

 

Je te retrouve demain entrepreneur et je te laisse préparer les cinq questions que je t’ai posées aujourd’hui.

 

Allez à demain, bye bye !