Accueil > 1. Quelle stratégie d'entreprise avec Internet > Développer ses ventes

Comment se faire connaître en tant qu’artiste peintre ? #121

Publié le 9 juillet 2016

Tu aimes ton art de vivre, c’est ta passion. Si seulement tu pouvais en vivre ! Vendre ses créations – peintures, photographies, sculptures – est plus simple qu’il n’y paraît. Retour aux bases.

Créer vos œuvres te demande beaucoup de temps.
Mais c’est votre passion ! Tu n’as pas envie (ou marre) de ne pas en vivre dignement.

St Hippolyte du Fort (Gard), le village

St Hippolyte du Fort (Gard), le village

Du coup, tu n’as pas forcément beaucoup de temps pour te faire connaître en tant que photographe, sculpteur, peintre…
Enfin, avouons que te mettre en avant n’est pas ton fort.

Toujours est-il qu’il te faut arriver à vivre de ton art. Alors comment vendre ses créations sur Internet ?
Comment mettre Internet au service de ton atelier de peinture ?

St Hippolyte du Fort (Gard)

St Hippolyte du Fort (Gard)

Dans cet épisode, filmé à St Hippolyte du Fort (Gard), dans l’atelier de peinture de ma mère et beau-père, je te donne 11 points pragmatiques pour t’aider à vendre tes tableaux.

Encore une fois, l’objectif n’est pas de gagner des millions mais simplement de vivre honnêtement et dignement de ton art.

Photographe, peintre, sculpteur, voici le résumé de cet épisode :

  • L’erreur que font quasiment TOUS les artistes et artisans
  • La MECANIQUE pour mieux vendre ses créations sur Internet
  • La peur de se mettre en avant et comment faire ?
  • Comment se faire connaître autour de chez soi ?
  • Pourquoi tu es plus intéressant que tu ne le penses ?

11 points pour vendre ses créations :

  1. Développe ton image de marque (personal branding),
  2. Centralise ses contacts dans le même fichier Excel pour simplifier les communications,
  3. Participe aux Portes ouvertes,
  4. Expose tes œuvres sur ton site web (simple) et une belle carte de visite avec l’adresse du site Internet,
  5. Fais-toi connaître auprès des mairies (services culture),
  6. Visite les galeries, expositions, événements même si tu n’y participes pas,
  7. Participe aux associations culturelles,
  8. Expose dans les café, restaurant, salon de thé,
  9. Vend tes toiles en ligne sur ton site, sur ton blog,
  10. Participe aux marchés artisanaux,
  11. Profite des réseaux sociaux comme Pinterest.
Peinture sur mur, street art

Peinture sur mur, street art

Comment développer ton atelier d’art sereinement ?

En tant qu’expert de vente sur Internet, je peux t’aider.
Si tu souhaites en parler : comment créer ton site Internet, comment t’aider à promouvoir ton art pour en enfin en vivre ?

Contacte moi directement ici, je te répondrais de manière pragmatique, efficace et sincère.

Transcription partielle de l’émission

Salut à toi chef d’entreprise, c’est David pour le blog biz200.fr et aujourd’hui, comme vous pouvez le voir, je suis dans un atelier de peinture. Mais plus exactement, je suis chez ma mère avec mon beau-père. Et il se trouve que depuis maintenant une bonne dizaine d’années, voire plus, ma mère peint. Elle fait de l’aquarelle, fait du pastel sec aussi.

 

Et ce matin, on discutait donc de comment se développer, comment développer des ventes, etc. Et je parlais à ma mère de faire un site Internet et de tout. Il m’est venu comme ça l’idée de faire cette vidéo à propos de comment se faire connaitre quand on est artiste peintre ?

 

Comment arriver à se faire connaitre pour vendre un peu plus ses toiles et pour surtout arriver à vivre de sa passion. Et aujourd’hui, je vous ai préparé à peu près dix points clés à réaliser pour effectivement arriver à mieux vous faire connaitre, à vendre vos toiles et à être plus autonome dans votre passion, etc.

 

Il se trouve qu’ici, ma mère et mon beau-père ont un atelier absolument complet. Donc c’est un régal de les voir travailler encore ce matin quand je me suis réveillé avec mon beau-père qui finissait une aquarelle et en plus, le cadre s’y prête bien parce qu’on est à Saint Hippolyte du Fort, plus exactement la porte des Cévennes dans le Sud de la France.

 

Il y a plein de paysages, si vous avez l’occasion de prendre des vacances, je vous invite franchement à venir dans le coin. Vous n’aurez pas de regret.

 

Dix clés pour se faire connaitre

Ici, justement, je vous ai préparé dix points clés. Souvent, quand on est artisan comme ça, on a une boutique ou on a une salle d’exposition. Ou alors vous exposez directement dans votre atelier. Vous faites certainement peut-être des marchés ou des foires ou des expositions pour vendre.

Mais vous ne vendez pas assez et vous êtes plus ou moins satisfaits, plus ou moins mitigés sur vos résultats et vous manquez de ressource technique pour arriver à vendre davantage. Parce que ça va vous faire démarcher, peindre, etc. ça demande énormément d’énergie, de temps et ce qui fait qu’à la fin de la journée, vous avez envie de vous reposer.

 

Et puis, vous manquez d’idée peut-être même pour arriver à vendre finalement. Le but, ce n’est pas de vendre pour des millions d’euros d’aquarelle ou de toiles ou de pastel, je ne sais pas ce que vous peignez, mais même pour la sculpture, pour tout ce qui touche à l’art. Souvent, c’est assez difficile de se faire connaitre. Parce qu’en plus, l’art, c’est quelque chose de très subjectif.

 

Ça ne peut pas plaire à tout le monde. Donc il y a plein de problématiques comme ça qui viennent. Et finalement, vous ramez, vous dépensez beaucoup d’énergie, vous avez essayé beaucoup de choses, et puis au final, des fois tu es à la limite d’abandonner.

 

Des fois, vous êtes complètement perdu dans les choses à faire. Vous dépensez de l’argent dans des imprimantes, vous dépensez de l’argent dans des techniques, dans des formations pour vous changer et évoluer. C’est bien évidemment. Mais ça ne fait pas le business, ça ne vous fait pas vivre.

 

Des fois, même, il y a beaucoup de cas comme ça, les artistes peintres sont obligés de faire un travail à côté finalement pour pouvoir subvenir à leurs besoins alors qu’avec des techniques de base, ils pourraient arriver à tester un certain niveau de technique, peut-être à vendre un peu plus.

 

Evidemment, sur les dix points que je vous ai concoctés aujourd’hui, et peut-être tous les points ne vont pas vous plaire. Mais le but, c’est d’arriver à comprendre certaines mécaniques marketing pour tout simplement arriver à mieux vendre.

 

Vendre au maximum

Le but évidemment, c’est d’éviter que vous vous épuisiez à la tache marketing, à essayer de vendre. Le but, ce n’est pas de vous transformer en pro du marketing non plus. Le but, ce n’est pas de transformer vos aquarelles en un produit de grande consommation.

 

En général, les artistes peintres et tous les artisans autour de l’art sont à l’opposé justement de cette conception de la société de consommation externe. Donc il faut évidemment faire un marketing qui corresponde à ça. Mais on parle bien ici de vendre votre personnalité, de vendre votre travail. C’est bien ça dont il s’agit.

 

Le but en fait quand il s’agit d’un travail qui est propre, qui vient de vous-même, de votre passion, c’est de développer ce qu’on appelle en anglais : le personnal branding. Autrement dit : votre image de marque, l’image de marque de votre personnalité.

 

Mettre en avant vos qualités, vos défauts, etc. et de travailler avec et de vendre avec. En général, on va aimer l’artiste parce qu’il va travailler d’une certaine manière, il va avoir une certaine philosophie, un certain art de vivre, etc.

 

Et on s’identifie à cet art de vivre et c’est pour ça qu’on va adhérer ou non un tel ou tel artiste par exemple. Alors après, bien sûr il y a la technique, ce qu’il peint, les motifs, il y a plein de choses, mais si on reste sur la personnalité, ça va être ça.

 

Le personnal branding

Le but, c’est de vous concentrer en fait comment vous pouvez vous mettre en avant. Là, déjà, souvent, on a un premier obstacle, c’est que les gens ont peur de se mettre avant. Il y a une peur comme ça qui fait qu’on pense qu’on n’est pas intéressant. On pense qu’on n’a rien à apprendre aux autres, on pense qu’il y a une sorte de gêne comme ça, de pudeur.

 

Mais en fait, la réalité, il ne s’agit pas de dévoiler tout votre intérieur, tout ce que vous faites, etc. Le but, c’est de parler de votre passion. Vous avez une passion. En règle générale, c’est qu’on vient vous voir et qu’on vous demande comment on fait telle ou telle chose, etc. Vous serez très heureux d’expliquer, la plupart du temps, comment vous faites, comment vous vient une inspiration, etc.

 

Donc le but s’agit de parler de ça. Personnal branding c’est de parler de ce que vous aimez.

 

Le premier point, c’est bien comprendre toute cette première partie au niveau du personnal branding qui va faire, que vous allez faire votre promotion autour de votre environnement.

 

Centraliser ses contacts

Et le deuxième point qui est capital à comprendre, c’est qu’il faut centraliser vos contacts. Qu’est-ce que ça veut dire centraliser vos contacts ? Ça veut dire que par exemple dans le cas de ma mère et de mon beau-père, ils font les marchés pour vendre leurs tableaux, etc.

 

Et la plupart du temps, vous allez dépenser beaucoup d’énergie à charger la voiture, à aller sur les marchés, à exposer vos toiles, à gérer les galères comme la pluie qui tombe dessus. Donc il faut tout remballer, couvrir, etc., le vol, le vent, il faut gérer la caisse, il faut avoir un fond de trésorerie. Bref, c’est beaucoup d’énergie, beaucoup de travail.

 

Donc les gens viennent à votre marché. Ils achètent vos toiles, vous êtes contents, vous avez fait votre recette et ça s’arrête là. Et ça, c’est bien dommage. Parce qu’en fait, il suffirait de quelques petits outils pour que quand les gens viennent vous acheter vos toiles, de faire en sorte qu’ils reviennent vers vous dans un avenir proche ou lointain, mais qu’ils reviennent vers vous. Vous avez dépensé beaucoup d’énergie pour capter ces clients-là. Parce que finalement, les gens qui achètent vos toiles, c’est des clients.

 

Donc, il s’agit en fait de voir comment on peut leur vendre un nouveau produit dans le temps. Encore une fois, il ne s’agit pas de pousser le marketing à l’extrême. Il s’agit simplement de vous aider à vivre au mieux de votre passion, de votre art.

 

Et donc ce travail-là, centraliser les contacts, ça veut dire que par exemple, si vous vendez sur les marchés, si vous exposez dans des salles d’exposition, si vous avez un site Internet pour vendre votre travail, il s’agit tout simplement de récupérer les coordonnées de vos clients ou de pousser vos clients à revenir sur votre site Internet par exemple. Donc on centralise.

 

Vous avez plein de points de vente. Et le but c’est de tous les ramener vers votre site Internet. Encore une fois, vous n’avez pas besoin d’être expert informatique pour avoir un site Internet. Quand je parle de site Internet, c’est très simple. C’est une page d’accueil, une page qui présente votre travail, votre art de vivre, votre manière de travailler et ce que vous avez fait, etc.

 

Et une troisième page contact. Pour commencer, ça suffit amplement, vous n’avez pas besoin de plus. Vous allez sur le marché, vous donnez votre carte de visite, surtout votre tableau derrière il y a l’adresse de votre site Internet et les gens peuvent en savoir plus parce qu’ils ont apprécié votre travail, puisqu’ils ont acheté. Votre travail, ils l’apprécient. Donc la plupart du temps, ils veulent en savoir plus.

 

Donc ils vont visiter votre site Internet et c’est un excellent moyen pour leur proposer davantage. Si vous donnez des cours de dessin par exemple ou des cours de sculpture ou je ne sais quoi, c’est le bon moment pour en parler. Si vous voulez faire la promotion d’une exposition où vous serez le mois prochain ou dans six mois, c’est une excellente opportunité de leur parler encore de votre travail.

 

Le site Internet

Ça c’était le premier point dont je voulais vous parler : un site Internet de base. Trois pages, bien sûr, on peut faire plus compliqué. Vous pouvez développer un site de vente en ligne, vous pouvez faire une véritable galerie en ligne.

 

Mais au début, il ne s’agit pas de faire un gros site. Il s’agit de faire un site que vous pouvez maintenir vous-même où il est facile d’ajouter vos photos vous-même, etc. On n’a pas besoin de payer un expert à chaque fois pour modifier et mettre à jour ton site.

 

La seule opération que je vais avoir à vous donner, c’est de vraiment faire un site professionnel qui se charge rapidement, qui est beau, esthétique, correspond à votre art, etc. Donc il ne faut pas hésiter à dépenser entre 500, 1 000 ou 1 500 € pour réaliser votre site Internet, pour avoir un vrai site Internet, quelque chose qui a de la gueule et qui vraiment correspond à votre passion.

La carte de visite

L’autre point aussi qui est capital en termes de personnal branding pour vous faire connaitre, c’est une carte de visite. Il y a beaucoup d’artisans qui n’ont pas de carte de visite donc qui notent leur numéro de téléphone sur un bout de papier et le donnent, ce n’est pas professionnel. Les gens le perdent, etc.

 

Donc une carte de visite, avec par exemple une de vos meilleures toiles si vous en avez envie ou votre photo personnelle ou la photo de votre atelier, téléphone, adresse, email et site Internet. Ce sont les éléments de base de contact. Il faut absolument faire en sorte que les gens reviennent vers vous et reviennent vers le point de contact central : le site Internet.

 

Visitez les mairies

Le deuxième point qui est intéressant aussi quand on est artiste, peintre, sculpteur, etc., c’est de visiter les mairies, votre mairie là où vous vivez et toutes les mairies de votre région. Parce que toutes les mairies ont des listes de salles d’exposition, etc.

 

Et elles notent les artistes à contacter lorsqu’elles organisent des expositions ou des choses comme ça culturelles. Et donc, c’est le meilleur moyen aussi de se faire connaitre, d’aller et vous serez recontactés automatiquement lorsqu’il y a des évènements. Et c’est très intéressant pour promouvoir en fait votre travail.

 

Développez votre réseau

Troisième point c’est visiter toutes les galeries et les évènements aux alentours, que vous exposiez ou pas. Parce que c’est une excellente manière d’apprendre pour se faire connaitre, de rencontrer des réseaux et de développer votre réseau et d’apprendre surtout comment exposer, etc.

 

Si vous êtes novice dans le domaine et si vous n’êtes pas novice, eh bien pourquoi pas d’exposer la prochaine fois, etc. Donc là, on est vraiment au niveau du réseau.

 

S’inscrire dans les associations culturelles de votre région

Le quatrième point qui est important aussi, ça attention, si vous êtes artisan et artiste, en règle générale, ça vient naturellement, c’est s’inscrire évidemment dans toutes les associations culturelles de votre région.

 

Il ne faut pas hésiter à voir large, à aller chercher des associations culturelles qui seront loin de chez vous. Parce que souvent les évènements qui peuvent vous donner un maximum d’opportunités, ils ne sont pas forcément à votre porte, mais peut-être à 100 ou 200 km. Donc il ne faut pas hésiter à bouger.

 

Exposition dans des restaurants, cafés, salons de thé

Le cinquième point, c’est d’aller exposer dans les restaurants, les cafés et les salons de thé, tous ces endroits où les gens passent du temps et où l’art va être apprécié. Attention, il ne faut pas, souvent, les restaurateurs, quand vous mettez vos toiles vont vous demander de louer la salle parce qu’ils pensent que c’est un service qu’ils vous rendent.

 

Ne faites pas ça, parce que la plupart du temps, l’exposition dans des restaurants ne produit pas énormément de résultat en termes de vente, mais ça vous permet de développer votre notoriété. C’est ce qu’on appelle la preuve d’autorité en terme marketing.

 

L’objectif, c’est que si vous vendez une toile, vous proposez un pourcentage au restaurateur ou au salon de thé. Comme ça, les deux sont gagnants. Et vous, ça vous permet d’exposer vos toiles. Et c’est toujours pareil. En marketing, il y a un principe de base qui consiste à faire des tests. Vous mettez vos toiles dans des salons de thé et restaurants, etc.

 

Et au bout de six mois, vous faites le bilan. Vous regardez combien vous en avez vendu, combien vous avez eu de contacts par rapport à ça. Vous verrez bien, faites le bilan. Après, il y a des arts qui sont plus propices à l’exposition en restaurant et d’autres qui le sont moins. Mais tous ces lieux d’arts culturels, associations culturelles, ce sont des excellentes passes pour développer votre notoriété.

 

La création d’un blog

L’autre point, évidemment, c’est de créer un blog et de parler de votre passion sur un blog. Encore une fois, je vous invite à créer un système de base avec une page d’accueil où vous expliquez vote passion, une page galerie, portfolio, là où vous exposez tout votre travail réalisé et une page contact. Et à côté de ça, vous allez créer un blog avec des vidéos, des photos, des textes, etc., où vous expliquez votre passion.

 

Ça peut être montrer l’avancement d’un tableau, ça peut être expliquer comment vous avez de l’inspiration, vos techniques de peinture. Ça peut être tout ce qui est en rapport avec votre travail. Si jamais vous n’avez pas envie de montrer, ne montrez pas. Le but, c’est de ne pas avoir peur de montrer votre tête, ce genre de chose.

 

Puisqu’en règle générale, les gens n’y prêtent pas attention. Ce qu’ils veulent voir c’est comment vous travaillez.

 

Souvent, les sculpteurs ou les potiers par exemple ou même là, on est dans un atelier d’aquarelle et de pastels, même aussi la peinture à l’huile, il y a toujours plein de choses intéressantes à découvrir, des outils, des techniques, etc.

 

Là, si on ouvre les tiroirs ici, vous allez trouver des tonnes de pastels gras et de pastels secs. C’est plein de couleurs comme ça. C’est des choses qui éveillent la curiosité. Et les gens adorent ça. Et d’ailleurs, si les gens viennent vous voir sur les marchés, les expositions, etc., c’est parce qu’ils aiment votre travail. Et donc, ils en redemandent.

 

Il ne faut pas forcément penser qu’à priori, les gens ne s’intéressent pas à vous, n’aiment pas, il ne faut pas penser que vous n’avez rien à apporter aux gens. Au contraire, ils adorent l’échange. Donc donnez. Donnez sur un blog etc.

 

Et d’ailleurs ça, bien sûr, il y a tout un lot de techniques de marketing qui sont extrêmement intéressantes comme quand vous publiez sur Internet de manière régulière, évidemment, vous allez monter dans le classement de Google. Jusqu’à un moment donné, vous allez pouvoir arriver éventuellement en première page.

 

Et du coup, évidemment, ça fait du trafic qui vient de votre site Internet, ça vous fait connaitre aussi de manière automatique 24h/24, 7j/7.

 

Donc c’est un excellent moyen de vendre de manière automatique et de générer du contact. Encore une fois, le but, ce n’est pas de vendre 500, 1000 toiles par mois. Le but c’est juste que vous arriviez à mieux vivre de votre passion. C’est ça le but.

 

Et je vous rassure tout de suite, quand vous allez publier votre site Internet, etc., souvent, l’objection qu’on me donne, c’est : mais oui, mais je vais être inondé d’emails, inondé de contacts, je ne vais pas pouvoir produire. Mais non.

 

Quand on a son site Internet, il faut six mois en moyenne pour qu’il soit bien référencé sur Google. Donc vous avez le temps. Et si demain vous recevez par chance 100 contacts par jour pour des toiles et quoi que ce soit.

 

C’est très simple, vous augmentez vos tarifs, ce qui vous permet de mieux vivre encore de votre passion et vous dites simplement qu’il y a 5 toiles disponibles par mois par exemple. C’est une manière de limiter votre production et puis en même temps, vous êtes totalement satisfait puisqu’il y a plein de gens qui veulent votre art.

 

Et parenthèse, je vous invite vraiment à faire le test. Si admettons, vous faites de l’aquarelle, vous tapez sur Google « aquarelle » par exemple et le nom de votre région Gard, c’est le nom de votre région, et vous verrez, il y a plein de gens qui proposent des toiles, etc.

 

Il y a plein de gens qui gagnent leur vie comme ça. Donc il ne faut pas hésiter. Faites comme eux. Si beaucoup de personnes le font c’est qu’ils y gagnent leur compte. Donc faites-le, passez à l’avant.

 

Et aujourd’hui, je le répète : quel que soit le travail que vous faites, quelle que soit votre passion, votre métier, etc., une entreprise sans site Internet est une entreprise condamnée. On est en 2015 et ça, vous n’avez plus le choix.

 

Aujourd’hui, il faut absolument un site Internet, même de base avec trois pages pour se faire promouvoir. Si aujourd’hui vous sautez le pas. Donc ça va vous prendre 6 mois ou un an ou même deux ans, peu importe pour apprendre à mieux maitriser cet outil-là, au moins, vous êtes prêt lorsque la transition sera encore plus brutale.

 

Parce que plus on avance dans le temps et ça, vous le voyez au quotidien, tout se passe aujourd’hui sur Internet. Comment se fait-il que, si vous n’avez pas encore de site Internet, que vous ne soyez pas encore en train d’y penser ? Il faut intégrer un site Internet à votre manière de travailler.

 

Des marchés évènementiels

L’autre point aussi que je voulais aborder, ça peut-être que vous le faites déjà, c’est tout ce qui est marchés artisanaux. Evidemment, c’est une excellente opportunité pour se faire connaitre, pour vendre.

 

Et il y a des évènements aussi particuliers dans l’année qui sont particulièrement intéressants à développer comme les fêtes de Noël, la Saint-Valentin, ça peut être tous ces moments de fête où les gens vont apprécier à acheter un cadeau original créatif pour les offrir plutôt qu’une ***** en plastique trouvée dans le commerce.

Et évidemment, encore avec Internet, il existe aujourd’hui plusieurs réseaux complètement dédiés aux artistes qui servent à vous faire connaitre.

 

Vous avez, si vous voulez, les Facebook des artistes. Un des plus populaires c’est Pinterest, mais il y a plein d’autres réseaux pour se faire connaître qui sont organisés par spécialités donc sculpture, peinture, tout ce qui est ébénisterie, etc. Donc tapez sur Google : réseaux sociaux artiste. Précisez votre spécialité : poterie par exemple.

 

Et vous allez voir que vous allez tomber sur pas mal de réseaux qui sont supers intéressants. En règle générale, ils sont très qualifiés et ça permet de faire des rencontres intéressantes, de développer vos ventes.

 

Donc ça c’était cette vidéo pour développer vos ventes quand vous êtes artiste peintre. Si vous êtes artiste peintre, n’hésitez pas d’ailleurs à commenter juste en dessous pour me donner vos points de vue et vos feedbacks, qu’est-ce que vous faites pour développer vos ventes.

 

Donc voilà pour ce thème aujourd’hui. Si vous êtes artisan ou artiste peintre ou potier ou sculpteur ou quoi que ce soit et que vous voulez développer vos ventes avec Internet et mettre en place un lot d’outils pour mieux vivre de votre passion, mieux vivre de votre travail sans vous épuiser, eh bien, sachez que vous pouvez venir vers moi et me contacter.

 

On verra ensemble comment on peut faire pour développer votre artisanat de manière sereine et pérenne dans le long terme. Puisque pour moi ce qui importe c’est toujours le long terme.

 

N’hésitez pas à venir sur biz200.fr/questions et je répondrai directement à vos questions si vous-même vous me laissez votre téléphone, je peux aussi vous rappeler. Ce sera un plaisir. Moi, je vous retrouve dans la prochaine vidéo.

 

Bye bye !

 

 


Crédit photo : site du photographe