Accueil > 1. Quelle stratégie d'entreprise avec Internet > Ma stratégie d'entreprise

Comment vaincre ses peurs pour réussir son entreprise

Publié le 27 mars 2016

Comment dépasser ses peurs pour développer ses ventes ? Comment faire face à son stress pour prendre plus de plaisir, et donc mieux réussir son entreprise ? Je me mets à poil.

Salut à toi chef d’entreprise, freelance, consultant, indépendant !

Comment vaincre ses peurs n’est facile pour personne. Tous avons besoin de travailler sur nous pour surmonter nos angoisses. Si vous êtes chef d’entreprise, c’est d’autant plus important.

Comment dépasser ses blocages pour passer à l’étape suivante ?
Comment j’ai pris conscience de mes peurs & blocages ?

Je me mets à poil. Je vais vous parler de certains aspects qui m’ont permis de passer de 0 à 1. De mes peurs. Comment j’ai dépassé mes peurs. Mes blocages pour développer mon entreprise.

J’ai réalisé cette vidéo/cet article pour vous montrer que finalement, nous avons tous nos blocages à franchir. Que j’ai aussi mon lot de trucs à « traiter ». Mes voyages en Inde m’aident beaucoup pour vaincre mes peurs. Alors si j’y arrive, vous aussi, vous pouvez.

David Levesque - La Ferme de Valbonne

La ferme de Valbonne, là où j’ai grandi (gard)

Juste pour rappel, si vous me découvrez à l’instant : je suis David, j’ai grandi dans une famille d’agriculteur bio dans les Cévennes.

Ma mission est d’aider les entrepreneurs à trouver des clients avec Internet.
Je vis en Inde et en Thaïlande plus de 6 mois de l’année.
J’organise aussi des meetups, séminaires et conférences en France, en Inde et en Thaïlande.

 

Cette vidéo a été filmée à Ranchi (Inde), juste derrière chez moi. J’y montre un centre de tri de plastique « artisanal », les vaches, la vie locale… J’adore 🙂

Une route en périphérie de Ranchi

Une route en périphérie de Ranchi

Voyager en Inde a certainement été la meilleure thérapie que j’ai pu faire. Vous découvrez dans quel dénuement et simplicité vive les Indiens. Et que c’est possible !

Quand vous voyez des rivières de couleur noire, que des cochons s’y baladent dedans… et que ces mêmes cochons sont parfois consommés… Et j’ai pu voir plus étrange encore (j’y reviens) …

Tout cet ensemble a généré en moi son lot de peurs et de stress qu’il m’a fallu surmonter pour tout simplement vivre. Pour pouvoir rester en Inde.
J’ai mis plus de 6 mois à faire confiance au marché local (il faut le voir pour comprendre) pour pouvoir manger des fruits quotidiennement.

Il y a aussi un autre facteur qui aggrave cette situation. Vous débarquez en Inde : vous êtes un « blanc », Européen, donc riche en opposition avec cette population Indienne, donc pauvre (à tort souvent, tout dépend ce qu’on considère comme riche).
Cette situation fait qu’on vous met sur un piédestal. Vous êtes considéré comme supérieur. Un concept assez débile pour moi. Mais c’est la culture Indienne.

Ce contraste est tel que vous devez très rapidement prendre des décisions pour être confortable. Si vous ne parvenez pas à dépasser vos peurs et les angoisses de la pauvreté, vous devez quitter l’Inde.

L’objectif, c’est d’arriver à trier ce flux intense d’émotions quand vous êtes en Inde pour ne pas vous faire envahir par vos peurs. Il faut occulter certains aspects. Vaincre ses peurs c’est vaincre ce flux d’émotions. Le meilleur remède sera l’action. Mais j’y reviens un peu plus loin.

Quand je suis arrivé en Inde, j’ai fait le choix délibéré de vivre presque comme eu. J’ai pris un appartement, je vis simplement, je cuisine moi-même, etc.

Mon appartement à Ranchi, Inde : simple, pour aller à l'essentiel

Mon appartement à Ranchi, Inde : simple, pour aller à l’essentiel

En Inde, c’est facile de tomber dans le « luxe » : vous avez l’argent, vous pouvez vivre dans un hôtel-palace, avoir du personnel d’entretien… mais c’est le chemin le court pour ignorer et finalement ne pas découvrir les subtilités de la culture Indienne.
Se faire assister, c’est aussi ne pas se mettre danger pour ne pas affronter ses peurs.

Vaincre ses peurs pour aller plus loin

Nous avons tous vécu ce genre de moment : « il faut que j’arrive à lui dire bonjour », « ce garçon/cette fille me plait, il faut j’aille le/la voir »… Il se trouve que quand on voyage dans des pays où la culture est radicalement en rupture avec notre propre culture, vous avez 1000 questions comme ça par jour.
Des questions de base : « ce lait est-il bon ? Puis-je faire confiance à cette personne ? » ou plus business : « que penses ce chef d’entreprise de xyz ? »

Dans une telle situation, vous n’avez pas de choix : vous devez passer à l’action pour dépasser vos peurs. Sinon vous vous enfoncez dans votre fauteuil et ne faites plus rien.
Par définition, dépasser ses peurs est impossible. Demande un effort inconnu.

Interrogez-vous : qu’est-ce qui me bloque pour trouver plus de clients ? Quelles sont mes peurs quand je suis fasse à un client potentiel ? Etc.

Tout est une histoire de déclic. Il faut le provoquer. Créez un terrain favorable pour vous dépasser.

Comment dépasser ses peurs ? Pour illustrer concrètement, je vais vous raconter mon parcours de blogueur.

Mon quartier : Doranda à Ranchi (Inde)

Mon quartier : Doranda à Ranchi (Inde)

En août 2014, je suis en Inde depuis quelques temps. Je créai le blog « entreprise-mangement.com » (aujourd’hui renommé en Biz200.fr). Je mets en place des outils de personal branding et je mets en place la promotion de mon business à travers ce blog (Français et Anglais).

Objectif : être crédible. Démontrer ma capacité.

Au début, la fonction de base du blog était tout simplement un outil de présentation aux Indiens et entreprises Indiennes car mon anglais n’était pas suffisant.

D’ailleurs, si vous avez une question pour commencer augmenter votre crédibilité face à vos clients, posez-moi votre question, je vous répond directement.

Aujourd’hui, je vis grâce à mon blog

Il me permet de recruter des clients (pour l’essentiel des freelances, indépendants, consultants, petites entreprises…) et je les aide à construire une véritable stratégie marketing.

Quand j’ai commencé mon blog, rien n’était parfait. La présentation n’était pas top, il y avait des fautes (même encore aujourd’hui !), le blog n’était pas conçu pour vendre, trop long… j’ai fait toutes les erreurs qui font perdre du temps.
J’ai fait toutes les erreurs que fait un débutant dans un domaine pour ne pas se poser certaines questions fondamentales.

Mon blog tel qu'il était à son lancement en août 2014

Mon blog tel qu’il était à son lancement en août 2014

 

Le secret pour dépasser ses peurs

Par exemple, un autre blocage que j’ai pu régler. Celui de faire des vidéos. Depuis le jour où j’ai créé mon blog, je savais vouloir faire des vidéos. Mais je ne parvenais pas à franchir ce cap.

En revanche, enregistrer des podcasts, aucun problème. J’y prend d’ailleurs beaucoup de plaisir !

Je n’ai pas de problème à montrer ma « tronche », et je n’ai pas de complexes du types « ma coiffure, oh mon nez ceci, ou des problèmes d’esthétique ».  Mais je pensais que mon environnement était moche, sans intérêt. Beaucoup de bruits : comment le son allait rendre ?

Bref des faux problèmes.

Un soir, en allant me coucher, j’ai littéralement visualisé les vidéos que je voulais obtenir. Le lendemain matin, j’ai commencé à filmer. Les peurs et faux problèmes étaient dépassés.
Maintenant je m’ennuie avec Adobe Première pour le montage ! (C’est concret)

Faisons le lien entre ces peurs et votre entreprise.

Comment se poussez soi-même, ce n’est pas toujours facile. Comment se remettre en question sur chaque élément de son entreprise pour obtenir davantage de résultats. C’est comme ça que vous allez passer d’une relation affective avec votre entreprise à une relation basé sur le résultat.

L’affectif blesse votre amour propre. Un point de vue construit sur le résultat est factuel sans affect. A+B, 1+1, …

Votre but c’est de prendre plaisir à ce que vous faites. Si vous devez toujours faire des tâches que vous n’aimez pas, vous devez vous forcer. Et à force de pousser, vous vous épuisez. Pour finir par abandonner, ou pour n’avoir que des résultats médiocres.

Aimer, adorer, être passionné par ce que l’on crée (et vend) est un excellent moteur pour vaincre les peurs. Pour toujours avoir un petit ange qui vous aide à passer à l’action même quand une angoisse persiste.

Si vous n’aimez pas assez ce que vous faites, changez d’activité.

Un meetup sur comment optimiser son référencement à La Boate, Marseille

Un meetup sur comment optimiser son référencement à La Boate, Marseille

Exemple : je dois investir 2500€ en consulting pour définir une stratégie marketing. Je sais que je vais obtenir un plan de communication solide. Mais la peur « est-ce suffisant », ou « est-ce le bon consultant » resterons toujours en arrière-plan.
Mais parce que vous vous êtes fixé un objectif concret et spécifique, vous savez que ces 2500€ seront les prochaines étapes nécessaires pour poser des fondations solides. La crainte de faire le bon choix disparait car vous choisissez votre consultant objectivement (plus ou moins certes).

Je veux Y. Ça me coûte X. Mais j’obtiens A, B, C puis D.

Tout est question d’échange. Tout est question d’énergie. Tout est question de psychologie.

J’ai pour habitude de dire que la fainéantise n’existe pas. La réalité, c’est que quelqu’un de feignant a des peurs psychologiques qui l’empêche de passer à l’étape suivante.

J’ai moi aussi des blocages qui m’empêche de faire évoluer certains aspects de mon business. Je pense que je n’ai pas tel ou tel compétence technique. Du coup de je repousse.
Nous sommes tous pareil.

Le problème c’est qu’il faut toujours arriver à aller de l’avant pour avancer. Sinon votre entreprise meurt. C’est un stress de plus…

De surcroît, si vous êtes consultant, entrepreneur indépendant et nomade, il faut savoir gérer son temps, prendre des décisions seuls, se focaliser sur l’essentiel…

Je vais vous raconter une histoire. Quand je vous dis que tout est question d’échange, d’énergie, ça n’a rien d’ésotérique.
Quelques lignes avant, je vous raconté un soir j’avais eu un déclic pour filmer mes premières vidéos.
La réalité, c’est que ce soir-là, j’avais eu un rendez-vous Skype avec un client sur Calcutta. Il m’a posé quelques questions du type « comment tu fais pour vendre sur Internet, quel système tu as mis en place, comment tu as des clients, je ne comprends pas… »
Je sais que cet échange m’a fournie l’énergie et les idées pour faire mes vidéos.

Chaque fois que j’ai franchi des étapes importantes dans mon entreprise, j’ai eu des échanges avec d’autres personnes avant.

Vous ne pouvez pas donner de l’énergie à vos clients, fournisseurs, partenaires, employés, amis etc si vous ne recevez pas de l’énergie en retour. Parce que donner coûte techniquement, physiologiquement, biologiquement. Il faut vraiment se nourrir. D’où cette notion d’énergie qu’on reçoit pour la redonner.

Le business, c’est toujours une histoire de flux. D’échange.

A propos, il est communément admis que voyager permet de rencontrer beaucoup de monde. Mais pour vous faire une confidence, rencontrer du monde est pour moi tout sauf naturel.

Internet n’est pas une manière pour moi de m’échapper. Je ne reste pas derrière un écran pour ne pas affronter la réalité. C’est tout simplement, qu’il y a des moments où on ne sait pas comment faire pour rencontrer du monde. C’est pour ça qu’il faut casser ce schéma de peurs et d’angoisses parce que chaque fois que vous rencontrez du monde, vos peurs diminuent.

C’est pour ça que je vous parle de l’Inde, de résauter, et d’aller dans les clubs d’affaires et espaces coworking.
Publier un blog est un outil parmi d’autre pour créer les rencontres.

Ranchi en soirée - La poussière et la pollution en suspension dans l'air peuvent effrayer...

Ranchi en soirée – La poussière et la pollution en suspension dans l’air peuvent effrayer…

Vaincre ses peurs pour avancer en 4 points

J’ai identifié 4 piliers qui permettent vraiment d’avancer :

  1. Le sport
  2. Toujours faire de nouvelles choses
  3. Être organisé
  4. Une hygiène de vie : l’alimentation

Du sport pour la forme biologique

Faire du sport amène de l’énergie et des hormones qui développent un état d’esprit positif. Bref, je ne m’étends pas sur le sujet, c’est biologique.

A la gym !

A la gym !

Des activités nouvelles pour stimuler

Toujours faire des choses nouvelles, lire de nouveaux livre, etc etc. ça donne un état d’esprit super créatif. Ça ouvre l’esprit. Ça enrichit.

Népal, Katmandou : une ville, une culture encore différente !

Népal, Katmandou : une ville, une culture encore différente !

L’organisation pour que la maison ne s’effondre pas

Rien ne vaut un quotidien constructif, un quotidien un minimum cohérent et organisé. Un quotidien qui vous procure du plaisir passe par dire « non » à certains pour vous garder du temps pour faire ce que vous voulez.

L’alimentation, le kérosène pour courir

Oui je suis vieux jeu. Mauvaise bouf, pas de projet. Alimentation saine, régulière, réfléchie, adaptée a des milliers d’avantages. Vous vous concentrez mieux, plus d’énergie, moins souvent malade, un sport de meilleur qualité, … c’est biologique.

Conclusion : plantez-vous pour réussir

Vous avez un projet d’import-export ? Vous voulez créer votre activité, ouvrir un site Internet… Faites-le ! Qu’avez-vous à perdre ?

Le meilleur secret : passer à l’action. Peu importe votre âge, la taille de votre entreprise, votre passé, etc.

C’est en faisant, qu’on fait des erreurs et donc que vous avancez. Et tant mieux ! ça n’a rien de sadique : mais faites, et plus vous ferez d’erreurs, plus vous avancerez vite. Et solidement.
C’est en faisant que vous vaincrez vos peurs et vous rendrez compte que finalement c’est possible et que tout va bien !

 

Ressources citées dans le podcast

Vos questions

Posez-moi vos questions à propos de votre projet : je vous répondrai directement. Que vous montiez votre entreprise, ou que vous ayez besoin d’un coup de pouce sur votre communication. Posez votre question, c’est gratuit !

Je peux citer votre nom, site web et entreprise dans mon prochain épisode si vous le souhaitez !