Accueil > 1. Quelle stratégie d'entreprise avec Internet > Créer un produit à succès

3 étapes pour créer son identité visuelle : logo, branding et image de marque #159

Publié le 22 août 2016

Créer une image de marque, définir le message à faire passer en 3 points. Ta marque, c’est ta notoriété, ton image commerciale, la base pour être visible.

Ça y est, tu t’es lancé, tu viens de créer ton entreprise.

Il te faut maintenant créer ton logo, ta carte de visite, un flyer ou un catalogue. En 2 mots : ton identité visuelle, ta marque, ton image de marque.

Donc beaucoup de questions : quel logo choisir, les couleurs, choisir un slogan… Forcément, ces questions te projettent dans ta stratégie d’entreprise :

Qu’est-ce qui est le mieux pour représenter mon entreprise

Qu’est-ce qui va mettre en confiance mes clients ?

Souvent, on résume (à tort) l’identité visuelle à son logo, à sa carte de visite.
A tort par ce que ton entreprise c’est qu’un nom et qu’un logo.

Pourquoi la plupart des cartes de visite et logo ne servent à rien ?

Je vais être clair : c’est rare de voir des logos, des cartes de visites vraiment sympa et qui communiquent les VALEURS de l’entrepreneur qui porte le projet.

Heureusement, tu peux avoir un logo bidon, des couleurs moches, un flyer moyen, ce ne sont pas ces outils qui vont faire éclater les ventes.
Le vrai moteur pour développer de ta boîte, c’est toi.
C’est ton univers, tes croyances, ta méthodologie, ta détermination, tes valeurs

Comment créer une image de marque ?

  • L’ERREUR que font BEAUCOUP de chef d’entreprise (je vais me faire des ennemis, j’assume),
  • Comment créer un logo, des outils de communication qui TRANSFORME ta relation client ?
  • Comment se présenter pour faire une excellente 1ere impression à un client ?
  • POURQUOI connecter la personne que tu es et ta marque EST un CHOIX GAGNANT
  • La technique en 3 étapes pour créer ta marque ORIGINALE, qui communique CE QUE TU ES.

 

Créer une marque qui respire l’entrepreneur que tu es

Vidéo créer sa marque et son argumentaire pour vendre mieux

 

 

Prends une minute pour répondre au sondage pour nourrir les futurs sujets de Parlons Business

Merci à toi 🙂

Transcription partielle de l’émission

Ça y est tu es lancé, tu viens de créer ton entreprise, tu t’es enregistré dans une couveuse ou tu loues un espace dans un espace coworking ou au contraire, tu as créé ton URL, ton SAS ou du moins une structure juridique. Et là, tu te poses la question de : il faut que je crée un logo. Il faut que je crée mon flyer, une carte de visite.

 

Et le fait de devoir créer tout ça te pose forcément des questions : comment tu vas formuler ton logo, quelles phrases mettre dessous, les couleurs, le choix des formes. Bref, beaucoup de questions et forcément, ces questions-là te projettent un minimum dans la vie de ton entreprise.

 

Et normalement, tu te demandes : qu’est-ce qui est le mieux pour que mes clients me fassent confiance ? Qu’est-ce qui va mettre à l’aise mes clients quand ils vont voir ma carte de visite ? Est-ce que je préfère du bleu ou du vert ? Bref, tout ce qui est autour de l’identité visuelle.

 

L’identité visuelle

Alors souvent, on résume à tort d’ailleurs, l’identité visuelle aux logos, à la carte de visite, aux flyers, pourquoi à tort ? Parce que l’entreprise c’est beaucoup plus qu’un simple logo avec une carte de visite. Je vais te rassurer tout de suite : tu peux avoir un logo bidon, tu peux rater les couleurs de ton logo compagnie, ce n’est pas ça qui va faire que tu vas vendre plus ou moins.

 

Evidemment, avoir un beau logo, une belle marque, etc., ça aide au niveau des ventes, mais ce n’est jamais ça qui est le moteur des ventes. Le vrai moteur des ventes, c’est toi. C’est l’essence, c’est ton univers, c’est tes croyances, c’est en quoi tu crois, c’est à quoi tu crois, c’est à ta détermination. Si tu crois absolument que tu es capable de poser du carrelage d’une manière magnifique chez tes clients, tes clients vont le ressentir.

 

Si tu as du goût au niveau du choix des couleurs et admettons dans les motifs de carrelage que tu proposes à tes clients. Tes clients vont dire : tiens, ce type, il a du goût, on veut lui faire confiance pour rénover notre salon. Et ça, ça vaut quel que soit ton métier. Je sais que tu es plein de bonnes intentions, que tu es bienveillant, que tu as envie de réussir et c’est exactement tout l’objectif de cette émission : parlons business.

 

Bienvenue à toi entrepreneur dans l’émission : parlons business, l’émission quotidienne qui est là pour t’aider à faire grandir, à faire grossir ton entreprise. L’argent n’est pas un tabou. Evidemment, l’objectif, pour moi, c’est t’aider à être plus indépendant, à réussir ton entreprise, bien sûr à mieux gagner ta vie.

 

Alors encore une fois, on ne s’appelle pas Coca Cola, on ne s’appelle pas Nivea, mais bien sûr de gagner honnêtement ta vie pour pouvoir prendre un mois de vacances à New York, quand tu as envie de prendre un mois de vacances à New York.

L’importance de la première impression

Bref ! Le truc en fait, en quoi la carte de visite et le flyer, le logo, le site web est important, c’est tout simplement que ça va servir à construire la première impression que tu vas donner à tes clients potentiels. C’est-à-dire que tu vas rendre visite à tes clients, ils vont tomber sur ton site, puis ensuite ils vont t’appeler ou au contraire, tu passes un coup de fil de prospection.

 

L’idée, c’est que tu n’as qu’une seule fois la chance de faire une bonne impression. La première impression que tu vas donner à ton client potentiel, ça va être la dernière. Le cerveau humain est ainsi conçu, c’est vrai que c’est extrêmement stressant, c’est angoissant, c’est tout ce que tu veux, mais tu n’as qu’une fois la chance de faire une bonne impression.

 

Alors bien sûr, tu peux te cramer, tu peux te brûler les ailes auprès des 100 premiers clients, tant que tu es bon à partir du 100ème, ok, très bien, les 100 premiers étaient déjà brûlés, très bien on passe aux 100 suivants. Mais tu ne vas pas éternellement brûler tes clients autour de toi.

 

Quand je dis brûler, tu habites un village, une ville de 200 000 habitants, si tu es justement le carreleur, si tu brûles tous les habitants de ta ville, tu n’as plus de client. Après, il faut aller voir la ville suivante, ce qui n’est pas forcément très drôle.

 

Comment donner une bonne impression

Comment on donne une bonne impression ? Comment on peut créer un univers dans lequel tu vas plonger ton client pour qu’il se dise : ce type là, eh bien, il a un truc à me donner. Ou au contraire, carrément, créer l’impulsion, dire : tiens, c’est ce type là qu’il me faut pour poser mon carrelage chez moi.

 

Bon, on a tous vécu ce genre de chose genre dans la voiture, au garage où on fait venir des maçons, des plombiers et des types comme ça à la maison. Et puis vraiment, on se demande d’où sort le type quoi. Il ne sait même pas de quoi il parle ou on lui pose une question, il répond à côté de la plaque. On dit ouhlala oouh ! Bon, bref, vite fait qu’il parte parce que bon, le but c’est exactement d’éviter cette sensation chez tes clients à toi.

 

Je me répète, moi, je crois foncièrement que l’humain est bon et je suis certain que tu as des choses très intéressantes à aller chercher au fond de toi. Tu as une sensibilité, il y a des choses que tu aimes, des choses que tu n’aimes pas.

 

Et il ne s’agit pas de savoir si tu as beaucoup de culture, si tu lis normalement ou non. Mais tu as forcément dans ton esprit des références culturelles qu’on peut exploiter pour nourrir ton image de marque.

 

Il est vrai que si je te pose la question maintenant, quelle histoire tu peux raconter à tes clients ? Comment tu peux te présenter auprès de tes clients ? Qu’est-ce que tu pourrais leur raconter ? Comment t’es venu l’idée de faire ce travail là ? Mais il y a de fortes chances que tu me répondes : je ne sais pas ou je ne suis pas intéressant, je n’ai rien de spécial.

 

Finalement, écoute, oui, j’ai une histoire banale quoi, je suis comme Monsieur Martin et Monsieur Dubois à côté. Moi, je dis : non. C’est pour ça que je connais que l’humain est foncièrement bon. On a tous des goûts, des choses.

 

Par exemple, peut-être que tu adores cuisiner des gâteaux au chocolat et ça peut paraitre complètement déconnecté de ton métier de carreleur. Mais moi, je suis certain qu’on peut le connecter. Il y a forcément des liens émotionnels qu’on peut aller chercher et je vais t’en donner des exemples par la suite.

 

Juste je vais te donner une méthode aujourd’hui dans cet épisode pour justement connecter ce fameux gâteau au chocolat, le fait que tu aimes faire des gâteaux au chocolat avec ton métier d’entrepreneur, avec ce que tu vends à tes clients. Que tu vendes des logiciels informatiques, que tu vendes des sites web, que tu vendes des voyages aux Etats-Unis, que tu sois hypnothérapeute, que tu sois carreleur ou justement garagiste, on peut toujours connecter le gâteau de chocolat que tu aimes cuisiner chez toi à ton travail. Justement, je vais t’expliquer ça aujourd’hui en trois étapes.

 

Une identité visuelle à l’image de l’entrepreneur

Juste avant, j’ai envie de revenir sur un point qui est important. L’identité visuelle, c’est toi. En fait, on a souvent tendance à créer un nouveau logo ou un nouveau nom d’entreprise, une nouvelle entité juridique, compagnie.

 

Alors que si tu es tout seul à travailler dans ta boîte. En règle générale, au début, on commence tout seul. Et à la rigueur, même tu as dix salariés, les clients viennent te voir parce que c’est toi le boss. Et souvent, d’ailleurs, on le voit. Ils arrivent même si il y a le secrétaire à l’accueil, qu’est-ce que va demander le client, il va demander : il est où le boss, je veux voir le boss ou la boss évidemment.

 

Donc l’identité visuelle doit servir tes ventes. L’erreur que font beaucoup de chefs d’entreprises parce qu’ils pensent ne pas savoir, c’est de déléguer la création des logos, la carte de visite du site web etc. à un infographiste ou à une agence de comm. Alors moi, c’est très bien, ça me fait du travail, j’en suis content.

 

Le gros problème, c’est que la plupart des agences de comm, et là je sais que je vais me faire des ennemis, mais ce n’est pas grave, j’assume. La plupart des agences de comm ne sont pas là pour te créer une identité visuelle. Elles sont là pour prendre le job de créer la carte de visite que tu leur donnes et pondre 10 000 cartes de visites par exemple. Ça, c’est leur job. Donc, elles vont prendre une image, une police, un nom, machin et puis elles vont assembler tout ça avec des outils informatiques. Et c’est tout. C’est très rare d’avoir des agences de comm qui soient là qui se demandent : tiens ce Monsieur Martin en face de moi là qu’est-ce qu’il aime dans sa vie et puis qu’est-ce que je peux aller chercher dans sa personnalité pour l’intégrer à la carte de visite. C’est très rare des agences de comm qui font ça ou des infographistes. Et même les plus chers. Le prix n’est pas garant de ce travail là.

 

Donc un, ne délègue pas ce travail d’image, d’identité visuelle. C’est ton travail, c’est ta responsabilité d’entrepreneur.

 

Deuxièmement, une identité visuelle ne se copie pas. C’est-à-dire que tu peux avoir une entreprise qui se trouve à 10 000 km de chez toi ou juste à côté avec une image de marque que tu admires vraiment, que tu es passionné par cette image de marque là.

 

Malheureusement, tu ne pourras jamais la copier. Tu peux t’inspirer de ce qu’ils font, mais tu ne pourras pas la copier. Parce que le type qui a créé ça justement, eh bien, il s’est plongé dans son univers, il a accepté de sortir ses tripes et de le mettre sur la table, dire : bon, mais qu’est-ce qu’on prend dedans ? Tiens voilà, il y a le gâteau au chocolat qu’on va prendre et on va l’utiliser pour faire ma marque. Donc inspire-toi, mais ne copie pas, vraiment reste toi-même.

 

Deuxième chose que j’avais envie de te dire. Quand tu auras bien réfléchi à qu’est-ce que tu donnes à ta marque, là, tu peux aller voir l’infographiste. Là, tu peux aller voir une agence de comm. Tu dis : mon gars, regarde, tu prends cette image, moi, je veux que ma carte de visite donne telle, telle ou telle sensation. Je veux qu’on communique telle émotion.

 

Je veux qu’on communique telle chose. Je veux que le type qui reçoit ma carte de visite voyage à tel endroit. Et là, le travail d’infographiste va être pleinement vraiment performant. L’infographiste, il aura reçu des instructions visuelles, auditives, olfactives, etc., très précises. Et donc, il va retranscrire ses cinq sens dans ta comm papier.

 

Et moi, je crois personnellement, que le vrai truc que tout entrepreneur devrait faire pour développer sa marque, c’est d’incorporer sa personnalité dans sa marque, dans son image de marque. Et d’ailleurs, c’est pour ça que beaucoup d’entrepreneurs ont peur de se mettre en photo sur leur site web, ou même d’enregistrer des vidéos, parce que ça les montre à nu en fait. Il n’y a pas de protection. Il n’y a pas de filtre entre la vidéo et moi.

 

Là, tu me vois tel quel. Tu vois, je n’ai pas de coiffure L’Oréal et je suis comme ça, voilà, ou je ne sais pas moi, je n’ai pas le truc manucuré, bon, je n’y connais rien en beauté. Mais tu me vois tel que je suis. Et le but, c’est que tout ça transpire vraiment à travers ta comm. Donc n’aies pas honte de ce que tu es.

 

On n’a pas besoin d’avoir des entrepreneurs géniaux en face de nous. Moi, quand j’appelle un carreleur pour faire des travaux chez moi, je n’attends pas de recevoir un Hugo Boss ou un Alain Manoukian chez moi. Non, j’attends un type sincère, honnête qui soit intègre, qui nous donne un prix honnête, que je le sente capable de faire le job, capable d’être un minimum créatif, de me suggérer des couleurs de carrelage par exemple.

 

Exercices à faire

Venons à la petite exercice que je voulais te faire faire. Ça se passe en trois points. Tu as juste besoin d’un papier et d’un crayon ou d’ouvrir ton ordinateur et avec un fichier word par exemple. Le premier exercice tout bête que tu vas faire c’est ouvrir un fichier word et dedans tu vas lister à peu près cinq à neuf thèmes qui tournent, qui gravitent autour de ton offre.

 

Si tu es carreleur, eh bien, alors, je n’ai pas réfléchi à l’exemple en amont, mais certainement qu’on pourrait avoir un thème de construction, d’habitat intérieur, de design intérieur. Qu’est-ce qu’on peut chercher comme thème, je ne sais pas moi. Je n’ai pas d’idée. Prenons le thème du design intérieur.

 

Premier exercice, tu listes cinq ou huit thèmes auxquels tu peux connecter ton entreprise et ton offre.

 

Deuxième exercice, tu vas simplement lister des mots clés que tu peux connecter à chacun de ces thèmes. Donc tu prends le thème admettons : habitat intérieur. Et liste par exemple cinq, dix, quinze, vingt mots clés de l’habitat intérieur. Alors design, spacieux, silencieux, lumineux, qu’est-ce qu’on peut trouver encore : ordonné, bordélique, fleuri, vert, beige, mettre des couleurs, voilà, après tu choisis.

 

Donc tu as, je résume, premier point, tu vas lister à peu près cinq ou dix thèmes auxquels tu peux connecter ton offre, toi, ton entreprise, le client, etc. Pour chacun de ces thèmes, tu vas lister 5, 10, 15, 25 mots clés. Et ensuite, à partir de ce travail là, tu vas faire ce qu’on appelle un Mood board.

 

C’est un tableau de ton état d’esprit. Je ne sais pas comment on pourrait le traduire exactement en français. Mood, c’est l’état d’esprit, c’est comment tu te trouves aujourd’hui, dans quel état émotionnel tu te trouves, etc. Tu prends le premier domaine que tu as mis sur ton papier et tu vas par exemple sur Pinterest.com ou sur Google image et tu tapes les différents mots clés que tu as trouvés.

 

Et tu piques des images que tu aimes. Admettons que c’est marqué une maison lumineuse, salon lumineux, cuisine lumineuse, cuisine esthétique. Eh bien, tu prends la photo de la cuisine qui te plait et tu l’enregistres dans ton dossier, dans ton ordi. Et à la fin de cette procédure, tu vas te retrouver normalement avec huit ou dix dossiers. Si tu as choisi 10 thèmes, tu auras 10 dossiers. Et là-dedans, tu auras 5 10, 15 images, ok ?

 

Et grâce à cet exercice, tu vas pouvoir maintenant transmettre, tu vas passer finalement des mots clés à des images, à des odeurs à du kiné, donc du toucher, à de l’olfactif, tu vas pouvoir transmettre tout ça à ta marque.

 

Dernier exercice : sur l’ensemble de ces 5, 8, 10 domaines que tu as choisis, tu vas juste choisir une seule image. Donc si tu as choisi 10 thèmes qui représentent ta marque, ton offre, tu vas te retrouver avec dix images. Et ce sont ces 10 images-là que tu vas utiliser sur ta carte de visite, sur ton logo, sur la page d’accueil de ton site web, sur les flyers, les dépliants, les catalogues, etc.

 

Tout à l’heure, je te disais qu’on pouvait connecter le fameux gâteau au chocolat avec ton métier de carreleur. Tu peux dire par exemple, un de tes thèmes, ça peut être : l’habitat esthétique et agréable à y vivre. Et tu peux imaginer avoir une photo où tu vois un homme ou une femme en train de cuisiner son fameux gâteau au chocolat.

 

Donc là, on se met dans la perspective de cette dame ou de ce monsieur qui cuisine un gâteau au chocolat, qui se trouve bien, qui a les deux pieds ancrés au sol, qui adore son carrelage. Puisque son carrelage reflète une superbe lumière et donne une belle ambiance à sa maison. Et c’est comme ça qu’on peut connecter le gâteau au chocolat à ton métier de carreleur. Et ça, ça marche pour n’importe quel domaine industriel.

 

C’est vrai que quand on n’a pas l’habitude de faire cet exercice-là, il peut être un peu bizarre au début. Si c’est vrai que tu as du mal un peu à laisser venir tes émotions et ta sensibilité, eh bien, ça demande un peu de temps. Mais plonge-toi dans l’exercice.

 

C’est vraiment un exercice très intéressant pour insuffler des émotions qui sont connectées aux cinq sens humains et il n’y a rien de plus puissant que de connecter les cinq sens humains à sa marque et c’est grâce à ça que tu vas pouvoir créer une superbe impression quand tu vas voir ton client. Parce que quand tu vas aller voir ton client pour la première fois, tu es un peu hésitant, tu es stressé, tu es : punaise, quand je vais présenter mon prix, *** c’est peut-être un peu trop cher, je ne parle pas assez bien, mon discours de vente n’est pas assez prêt.

 

Si tu as fait cet exercice d’image en fait, donc tu vas avoir et ça, c’est psychologique, je ne t’explique pas le détail, je n’ai pas envie que tu le conceptualises. En faisant cet exercice de sélectionner donc les domaines, les mots clés, puis les images et puis finalement sélectionner une image par domaine, quand tu vas aller chez ton client, je te le dis, je te le parie.

 

Je te parie même une bière, je peux parier 10 tonnes de bières si tu as envie, ça j’en suis certain, tu auras ces 10 images dans le cerveau. Et en fait, quand tu vas parler à ta cliente ou à ton client, ce ne sont même pas tes mots qui vont parler, c’est l’image que tu auras dans la tête. Et ça, ça vaut n’importe quel discours, ça vaut n’importe quel logo, ça vaut n’importe quelle carte de visite.

 

Voilà pour cet épisode du jour. Je vais te solliciter aujourd’hui, j’ai besoin de ton aide. Oui, chef d’entreprise, j’ai besoin de ton aide : s’il te plaît, je vais te demander juste une toute petite minute pour aller sur biz200.fr/go/sondage. C’est trois questions toutes simples.

 

Tu y vas, tu y réponds. J’ai juste besoin de ton aide, de savoir qu’est-ce qui te manque et qu’est-ce qu’il te faudrait aujourd’hui pour pouvoir avancer dans ton business, pour pouvoir avancer plus vite, être plus percutant, gagner du temps, être plus efficace, améliorer ton train de vie, améliorer tes revenus financiers. Donc si tu veux me donner un petit coup de main, juste une toute petite minute, tu vas sur biz200.fr/go/sondage.

 

Et si tu es intéressé par travailler ton image, ton identité visuelle, si tu veux être différent de tes concurrents, si tu veux vraiment être plus visible, mais sans être extravagant, saches que je t’ai préparé une formation intégrale vraiment qui te prend de A à Z et ensemble, vraiment, à travers 5 modules, je t’aide à construire une image de marque complètement à couper le souffle, qui va vraiment te permettre de faire cette fameuse super belle impression quand tu rencontres tes clients.

 

Et ça, ça se passe sur biz200.fr/go/marque. L’adresse apparait ici ou tu peux cliquer sur le (i) comme info pour t’y rendre directement.

 

Et demain, mardi, on parlera d’Urssaf, on parlera de comptabilité, on parlera de taxes, autrement dit : comment on peut simplifier la comptabilité de l’Urssaf et des taxes quand on se lance. Enfin, ce sujet encore, mais je vais te donner plein de petites combines super intéressantes pour gagner du temps.

 

A très vite entrepreneur.

 

Bye bye !